Show Less

Aux origines de la diplomatie européenne

Les Neuf et la Coopération politique européenne de 1973 à 1980

Series:

Maria Gainar

Ce livre a obtenu le prix Pierre Pflimlin 2013, remis au Parlement européen le 22 mai 2013.

La mise en place de la Coopération politique européenne (CPE) dans les années 1970 est, dans le processus de la construction de l’Europe, une étape particulièrement importante vers l’union politique, considérée depuis toujours comme l’objectif final de l’intégration européenne.
La CPE se fonde pendant cette période sur les deux rapports Davignon, adoptés en 1970 et en 1973. Concernant le domaine souverain de la politique étrangère et s’appuyant sur un mécanisme intergouvernemental, la CPE se fait donc avec les États membres mais en dehors du cadre communautaire. L’évolution de la CPE entre 1973 et 1980 est fortement marquée au départ par les différences qui existent en matière de politique étrangère entre les Neuf. Les cadres dans lesquels la CPE se met en place exerce également une influence importante sur celle-ci, notamment le processus encore récent de la construction européenne et l’échiquier international dominé par les États-Unis et l’Union soviétique. C’est à partir de ces éléments que la CPE est analysée au temps des Neuf au niveau de son fonctionnement et de sa capacité à faire entendre la voix de l’Europe dans le monde sur différentes questions internationales : CSCE, Proche-Orient, dialogue euro-arabe, Chypre, Afrique du Sud, Iran, Afghanistan.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction générale

Extract

La mise en place de la Coopération politique européenne dans les années 1970 marque un moment-clé dans le processus de la construction de l’Europe. Elle permet de franchir une étape importante vers l’union politique qui est considérée depuis toujours comme l’objectif final de l’intégration européenne mais qui semblait inaccessible au cours des années 1950 et 1960. En effet, au cours de ces deux premières décennies, les Européens étaient divisés quant à la forme et au contenu que devait prendre l’union politique. Deux échecs sont enregistrés pendant cette période. En 1954, le rejet par l’Assemblée nationale française du traité de Communauté européenne de défense (CED) entraîne l’abandon du projet de Commu- nauté politique européenne, préparé par l’Assemblée ad hoc, qui était d’inspiration fédéraliste. Huit ans plus tard, la tentative du général de Gaulle de créer un système institutionnel intergouvernemental connaît le même sort. Le plan Fouchet1, dans sa deuxième version de janvier 1962, est jugé inacceptable par les partenaires de la France. Cet échec révèle les divergences entre les visions qu’ont les Six de l’Europe politique. Si le président français peut concevoir et accepter seulement une union politique de type intergouvernemental, les cinq autres pays de la Communauté envisagent davantage une union de type fédéral. Un seul demi-succès est enregistré au début des...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.