Show Less

Littérature orale africaine

Nature, genres, caractéristiques et fonctions

Series:

Crispin Maalu-Bungi

La forme orale de la littérature africaine demeure peu ou mal connue, malgré sa reconnaissance par les milieux scientifiques, au XIX e siècle, comme une littérature à part entière. Premier du genre en langue française, cet ouvrage en donne une vue d’ensemble et répond ainsi à une demande à laquelle nombre de publications spécialisées – anthologies, études de genres, approches méthodologiques – n’ont pu donner entière satisfaction.
L’auteur y circonscrit le concept jadis controversé de littérature orale, explique sa genèse ainsi que celle des termes et expressions en usage (littérature (orale) traditionnelle, littérature non écrite, littérature populaire, littérature folklorique/folklore, art oral/art verbal/art de la parole, style oral, orature, etc.). Il repense ensuite celui de littérarité, particulièrement en contexte d’oralité, moins en termes de propriétés textuelles internes que comme un acte perfomanciel induisant des stratégies ethnopoétiques grâce auxquelles le plaisir esthétique provient aussi bien de ce qu’on entend que de ce qu’on voit. La deuxième partie de cet ouvrage fondateur, de loin la plus importante, est consacrée à la description des principaux genres littéraires dans leur mode d’existence et dans leurs formes les plus représentatives, et traite avec rigueur de la nature, des caractéristiques et des fonctions principales de la littérature orale africaine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 3. Les genres poétiques

Extract

131 CHAPITRE 3 Les genres poétiques Les genres poétiques sont des textes chantés, déclamés ou récités ca- ractérisés par le rythme, c’est-à-dire « le retour régulier dans la chaîne parlée, d’impressions auditives créées par divers éléments prosodiques » (Dubois, b-356). Celui-ci peut être d’ordre morphologique, syntaxique, sémantique ou logique. Les principaux genres poétiques oraux sont les jeux verbaux, la de- vinette, le proverbe, la devise, le langage télécommuniqué, les textes chantés, les textes sacrés et l’épopée. 1. Jeux verbaux Les jeux verbaux sont des jeux compétitifs d’enfants destinés à exer- cer la prononciation et le sens d’observation. Aussi connus sous le nom de « compétitions verbales », les textes qui constituent ce genre littéraire s’adressent « à des esprits à former et visent, dans l’ensemble, la sou- plesse de la langue, combattent les défauts de prononciation chez les enfants moyens et familiarisent l’oreille avec la mélodie et le rythme » (Mufuta, c-57). Mais pour D. Noye et P. J. Helias, ils ont pour but d’« inculquer à l’enfant les règles […] de grammaire, l’habituer au mécanisme des accords, à la construction des phrases simples ou com- plexes, lui faire acquérir la maîtrise du style » et « de leur mettre la bouche en état de bien parler » (Noye, 3). Les jeux verbaux comprennent les principales catégories suivantes : 1.1. Phrases pièges Ce sont des énoncés syntaxiques à prononcer plusieurs fois...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.