Show Less

Comme dans une nuit de Pâques ?

Les relations franco-grecques, 1944-1981

Series:

Lorenz Plassmann

Cet ouvrage a reçu le Prix Joseph du Teil 2013, décerné par l’Académie des Sciences Morales et Politiques de l’Institut de France.

Il fallait combler un vide laissé par l’historiographie anglo-saxonne et grecque sur l’histoire de la Grèce contemporaine : non, la France n’est pas absente de son évolution politique et économique après la Seconde Guerre mondiale. Au lendemain du conflit elle risque pourtant d’y perdre ses positions privilégiées acquises depuis le XIX e siècle, au profit des Britanniques et des Américains qui intègrent la Grèce dans leur sphère d’influence à l’aube de la guerre froide. Alors que le rôle joué par les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’URSS était étudié pendant des décennies sous toutes ses coutures dans nombre de travaux de recherche, colloques et publications spécialisés sur la Grèce, la France faisait figure de parent pauvre.
Ce livre sur les relations entre la France et la Grèce, depuis le début de la guerre civile grecque en 1944 jusqu’à l’adhésion pleine et entière de la Grèce à la CEE en 1981, rétablit un certain équilibre dans l’historiographie contemporaine. Les archives françaises et grecques consultées par l’auteur, pour certaines jusque-là encore inédites, ouvrent un champ nouveau dans la compréhension des relations entre les deux pays et du rôle joué par la France dans la destinée du peuple hellène au cours de cette période si particulière marquée par la définition d’un monde bipolaire où l’enjeu de la sécurité menace les repères traditionnels.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface

Extract

L’ellipse que l’on peut tracer à partir de deux centres, les emplace- ments de l’ancienne Sparte et de l’ancienne Athènes, définit un espace sur lequel se sont focalisés de grands enjeux idéologiques et géopolitiques européens pendant les premières décennies du XIXe siècle. Ce n’est pas un hasard si le premier territoire grec coïncide grosso modo avec cette ellipse. Cet espace contenait les principaux monuments et autres références antiques mobilisées symboliquement et idéologiquement en Europe pour légitimer la grande transformation des Lumières, des Révolutions, de la Modernité. En même temps, cet aboutissement méridional des Balkans, montagneux, pauvre et sauvage, éloigné des grands centres de l’Empire ottoman et entouré par la mer, était composé de territoires difficiles à contrôler. Dans la confrontation entre Orient et Occident, il paraissait comme le talon d’Achille de la Sublime Porte. La Révolution grecque a offert une cause pour intervenir dans les af- faires de l’Empire ottoman. L’Europe de la Sainte Alliance fut aspirée dans le conflit et a fini par briser le fragile équilibre géostratégique de la Méditerranée orientale. La destruction de la flotte ottomane à Navarin en 1827 par une alliance composée de forces russes, anglaises et françaises a constitué un grand tournant historique, en modifiant le caractère de la puissance militaire ottomane, privée désormais de la maîtrise de la mer. Ce renversement des rapports de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.