Show Less

Histoire du Conseil de l’Europe (1949-2009)

Préface par Marie-Thérèse Bitsch

Series:

Birte Wassenberg

Cet ouvrage retrace l’histoire de la première organisation qui s’est fixé pour objectif l’unification de l’Europe. Créé en 1949, le Conseil de l’Europe devait d’abord tirer les leçons de la Deuxième Guerre mondiale et contribuer au triomphe de la paix et de la démocratie. Le choix de Strasbourg comme siège de ses institutions devait symboliser la volonté de réconciliation entre les peuples. Constitué au départ par des États d’Europe occidentale, il a vocation à intégrer tous les pays du continent mais cet élargissement est retardé par la guerre froide. Ce n’est qu’après 1989 que le Conseil de l’Europe peut s’identifier à la « grande Europe ».
Organisation intergouvernementale, le Conseil de l’Europe est cependant doté, dès l’origine, d’une Assemblée parlementaire. Par la suite, c’est la Cour européenne des droits de l’homme qui devient l’institution phare dont les arrêts s’imposent aux États membres. Si sa finalité réside avant tout dans la promotion des valeurs démocratiques, le Conseil de l’Europe développe aussi une activité intense pour favoriser la coopération dans tous les domaines de la vie sociale. Confronté à l’évolution de l’Union européenne, il cherche constamment à redéfinir sa place dans les relations internationales. À l’aube du XXI e siècle, ces deux organisations sont-elles condamnées à être concurrentes ou capables de devenir complémentaires ?

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract

En soixante ans, le Conseil de l’Europe a grandement contribué à construire un continent où les conflits se règlent par le dialogue, où les injustices se réparent au moyen de normes et de procédures communes, aptes à garantir les droits de l’individu1. Une histoire commune ne suffit pas à définir la conscience d’appartenir à une communauté de destin. Cela fait maintenant soixante ans que le Conseil de l’Europe joue ce rôle de « conscience européenne » veillant au respect des valeurs communes qui ont pour fondement la dignité de l’être hu- main…2 L’histoire du Conseil de l’Europe ne suit pas une progression linéaire. Nous avons accompli des avancées remarquables et historiques. […] Mais nous avons [aussi] marqué le pas et connu des périodes pendant lesquelles l’attachement de l’Europe à ses valeurs communes a été mis à rude épreuve3. Ces trois évaluations effectuées en 2009, lors des festivités pour le 60e anniversaire soulignent, chacune, un aspect particulier de l’histoire du Conseil de l’Europe. Thomas Hammarberg, commissaire des droits de l’homme, voit le Conseil de l’Europe comme un facilitateur de réso- lution de conflits, en garantissant les droits de l’individu. Lluis Maria de Puig, président de l’Assemblée, pense que le Conseil de l’Europe est « la conscience européenne » veillant aux valeurs communes. Maud de Boer-Buquicchio, secrétaire générale adjointe, plus critique, décrit l’histoire du Conseil de l’Europe comme une trajectoire « non linéaire ». Quel crédit l’historien peut-il accorder aux points de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.