Show Less

L’autre au miroir de la scène

Series:

Edited By Catherine Dumas and Karl Zieger

Le théâtre est un lieu d’observation, un lieu de projection de l’imaginaire, dans lequel apparaît « l’Autre ». Celui-ci se révèle un objet composite, qui conjugue objectivité et fantasme, illusion et décryptage du réel.
Prenant en compte des œuvres dramatiques de l’Antiquité jusqu’au XXI e siècle, le présent ouvrage propose analyses et réflexions sur la manière dont l’art dramatique s’empare, depuis toujours, de cet imaginaire de l’altérité, selon les codifications et les langages (verbal et/ou scénique) qui lui sont propres. Suivant cela, l’art du spectacle aggrave-t-il les stéréotypes, ou, au contraire, contribue-t-il à les modifier, parfois de façon inattendue, au nom de valeurs plus ou moins explicites ?
En mettant à profit des approches relevant des travaux sur l’imagologie et sur les stéréotypes nationaux, des transferts culturels et des études de réception, les différentes contributions qui composent cet ouvrage étudient dans quelle mesure la notion d’altérité varie dès lors que l’on prend en compte une production théâtrale de différentes aires nationales et de diverses époques. Cette production s’avère alors plus ou moins marquée par les codes ou préoccupations identitaires, voire par la reconnaissance des singularités de l’Autre. Celles-ci peuvent être nationales, religieuses ou sociales. L’Autre est aussi représentant de l’Ailleurs. Il peut prendre les traits du voyageur, de l’étranger qui tranche sur les autres personnages par son costume et ses manières, son langage ou ses valeurs. Cette figure souvent dérangeante connaît de multiples incarnations et suscite le mépris ou l’amusement, la fascination ou le rejet.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Notices biographiques

Extract

Karine Bénac-Giroux est actuellement maître de conférences HDR en littérature française à la Faculté des Lettres de Martinique (Université des Antilles-Guyane). Auteur d’un doctorat sur l’œuvre de Marivaux, elle s’intéresse notamment à la question de la subjectivité et de la réécri- ture dans la comédie du XVIIIe siècle. Outre des articles sur Marivaux, ses contemporains et ses héritiers, elle a publié L’Inconstance dans la comédie du XVIIIe siècle (L’Harmattan, 2010) et Destouches : masques et métamorphoses du moi (PUR, 2011). Co-directrice de Coulisses de 2008 à 2011 (la revue des Annales de l’Université de Franche-Comté), elle a également dirigé avec Jean-Noël Pascal un numéro spécial de Littératures : « Regards sur la tragédie 1736-1815, histoire, exotisme, politique », Littératures, n°62, 2010. Noëlle Benhamou, docteur ès lettres qualifiée, est professeur de lettres modernes dans un lycée de l’Oise, chargée de cours à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et chercheuse associée à l’ITEM-CNRS. Spécialiste de la littérature du XIXe siècle, notamment de Maupassant auquel elle a consacré sa thèse et de nombreux travaux, elle a dirigé un numéro Guy de Maupassant de la revue C.R.I.N. (Amsterdam, Rodopi, 2007), co-dirigé une Bibliographie Maupassant (Rome, Memini, 2008) et établi l’édition de son Théâtre (Paris, Éd. du Sandre, 2012). Webmas- ter du site Maupassantiana (http://www.maupassantiana.fr/), elle a publié une cinquantaine d’articles en France et à l’étranger sur les romanciers réalistes-naturalistes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.