Show Less

Dompter le dragon nucléaire ?

Réalités, fantasmes et émotions dans la culture populaire

Series:

Alain Michel

Technologie qui a créé les armes les plus terrifiantes mais contribue à satisfaire les besoins énergétiques, le nucléaire engendre passions et craintes. Ce livre raconte un siècle de créations enthousiasmantes pour les uns, insupportables pour d’autres, les combats politiques, les grandes manifestations d’opposition et les œuvres de fiction qu’elle a suscités. On y retrouve entre autres les applications délirantes qui ont suivi la découverte du radium, l’opération sans pareille que fut le développement secret de la bombe atomique, l’enthousiasme des constructeurs des premières centrales nucléaires, les manifestations d’opposition parfois festives parfois dangereuses, les tragiques accidents de Three Mile Island, Tchernobyl et Fukushima. On y rencontre aussi les nombreux romans et films que cette épopée engendra : de H.G. Wells aux Simpson, du Syndrome chinois aux James Bond, les auteurs se sont parfois souciés de vérité mais ils ont surtout voulu, en reflétant les anxiétés de la société, créer des histoires captivantes.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 3. Une épopée militaro-industrielle exceptionnelle (Les années de guerre)

Extract

37 CHAPITRE 3 Une épopée militaro-industrielle exceptionnelle Les années de guerre Si les chercheurs européens sont fort inquiets à l’idée que leurs confères al- lemands pourraient développer une bombe atomique, ils ont beaucoup de mal à en convaincre leurs collègues américains. Quand après l’attaque de Pearl Harbour, la machine de guerre militaro-industrielle se met en branle aux USA, c’est un gigantesque programme ultrasecret de conception et construction de cet armement qui est engagé. Mais serait-ce la voie de l’Apocalypse ? 3.1 Vers le Manhattan Project Si jusqu’en 1939, les chercheurs ont surtout cherché à développer leurs connaissances, l’imminence de la guerre les a alors brusquement confrontés aux conséquences pratiques de leurs découvertes et en parti- culier la possibilité de réaliser une arme plus puissante que toutes celles que l’humanité avait possédées jusqu’alors. Peu avant le conflit, en mai 1939, Frédéric Joliot désire disposer d’abondance d’uranium pour ses projets. L’institut Curie a toujours été en contact avec l’Union Minière du Haut Katanga, fournisseur de radium et par conséquent détenteur de plus d’un millier de tonnes d’uranium en Belgique (2.18) sans compter les stocks à l’étranger. Il rencontre donc Sengier, président de cette société, à Bruxelles et lui fait découvrir les possibilités de cet uranium. Un projet de convention est paraphé. On peut le considérer comme le premier projet d’accord atomique interna- tional ! Suite à cela 5 tonnes, puis 3 tonnes...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.