Show Less

« Je vous parlerai la langue de l’Europe … »

La francophonie en Russie (XVIIIe-XIXe siècles)

Series:

Elena Gretchanaia

La littérature francophone hors de France aux XVIII e et XIX e siècles est un phénomène culturel encore peu exploré, que cet ouvrage propose de découvrir à partir du cas russe, et sur la base même des textes. Parmi ces auteurs francophones, on trouvera l’impératrice Catherine II, Mme de Krüdener, guide spirituel d’Alexandre I er, la princesse Volkonskaia, surnommée la « Corinne du Nord », le comte Chouvalov ou encore le prince Belosselskiï, mais aussi de nombreuses autres personnalités pratiquement inconnues et dont les écrits, souvent inédits, témoigneront de l’ampleur de la littérature d’expression française en Russie.
Que signifie l’adoption du français en Russie et comment s’opère, par son intermédiaire, l’intégration dans un contexte culturel européen ? En se penchant sur ces questions, cet ouvrage éclairera le dialogue entre différentes cultures ainsi que le rayonnement de la culture française en Europe, à travers une galerie de personnages historiques à la forte singularité.
Dans une riche annexe figureront de nombreux écrits en français : lettres, poèmes, récits, souvenirs.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

Table des illustrations

Extract

Fig. 1. Tallemant P., Le Voyage de l’isle d’Amour, ou la Clef des cœurs, À La Haye, chez Henry van Bulderen, 1713, frontispice. Fig. 2. Trediakovskiï V., Yezda v ostrov liubvi [Voyage de l’île d’Amour], Saint-Pétersbourg, typographie de l’Académie des sciences, 1730, frontispice. Fig. 3. Le comte Andreï Chouvalov, portrait par Jean-Baptiste Greuze, entre 1776 et 1781, Musée historique d’État, Moscou. Fig. 4. Le prince Alexandre Belosselskiï-Belozerskiï, gravure par Johann-Sébastien Klauber, d’après son portrait par Armand-Charles Caraffe, après 1808, Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine, Moscou. Fig. 5. La princesse Zinaïda Volkonskaia, aquarelle par Jean-Désiré Muneret, 1814, Musée historique d’État, Moscou. Fig. 6. Bibliothèque universelle des Dames, t. 1, « Romans », exem- plaire ayant appartenu à la princesse Natalia Golitsyna, Bibliothèque d’État de Russie, Musée du livre, Moscou. Fig. 7. Manuscrit des Mémoires de Catherine II, RGADA, fonds 1, n° 21, f° 9 v. Fig. 8. Catherine II, portrait par Virgilius Eriksen, 1762, Peterhof, Grand Palais. Fig. 9. Le baron Alexandre Stroganov, reproduction de son portrait par Élisabeth Vigée-Lebrun (entre 1795 et 1801, localisation inconnue), Portraits russes, t. 5, n° 28, p. 32. Fig. 10. Zinaïda Volkonskaia, « Histoire de Lycoris », page de titre, Veillées de l’amitié ou recueil de contes faits sur la collection des dessins du baron Al.[exandre] Strogonoff, 1807, ORK TGU, fonds Stroganov, B-329, copie. Fig. 11. Archives d’Apollon, ORK TGU, fonds Stroganov, B-438. Fig. 12. Le...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.