Show Less

La traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse et le dilemme du destinataire

Préface de Jean Perrot

Series:

Roberta Pederzoli

La traduction littéraire d’enfance et de jeunesse s’impose aujourd’hui non seulement comme une réalité éditoriale importante, mais aussi comme un domaine théorique en pleine expansion. Dans ce contexte, le présent ouvrage se propose de développer une réflexion générale, théorique et appliquée à même de mettre à jour les enjeux et les caractéristiques de la traduction littéraire d’enfance et de jeunesse. Pour ce faire, il entend présenter une méthodologie d’étude innovante, combinant analyse qualitative et analyse quantitative, permettant à la fois de mieux saisir les particularités stylistiques des traductions, et de mieux les confronter à leurs textes de départs respectifs. En outre, il vise à remettre en cause l’approche « target-oriented », très désaxée en faveur du lecteur enfant, souvent au détriment de la spécificité littéraire et esthétique du texte original, qui prévaut dans la pratique mais constitue aussi un courant théorique fort concernant la traduction de jeunesse.
L’analyse est fondée sur de nombreux exemples, tirés d’un corpus de textes contemporains traduits en français, italien et allemand, et qui sont étudiés à la lumière des acquis de la théorie de la traduction littéraire d’enfance et de la traductologie générale, intégrant également les travaux de la critique littéraire spécialisée. Ainsi plusieurs aspects parmi les plus significatifs de la traduction destinée aux enfants seront abordés : des questions liées à la médiation culturelle, aux normes et aux manipulations à l’œuvre dans les textes d’arrivée, en passant par une réflexion sur la notion, très controversée, de « lisibilité ».

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 4. Le rôle de l’idéologie dans la traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse : des manipulations textuelles à l’intrusion de la voix du traducteur

Extract

151 CHAPITRE 4 Le rôle de l’idéologie dans la traduction de la littérature d’enfance et de jeunesse : des manipulations textuelles à l’intrusion de la voix du traducteur I. Un aperçu du débat théorique Depuis plusieurs décennies, l’idée selon laquelle la traduction serait soumise à d’importantes pressions idéologiques et qu’elle reflèterait donc toujours un certain rapport au « pouvoir » au sens large a fait son chemin dans le domaine traductologique. Plusieurs théoriciens ont analysé en particulier les rapports entre la traduction et le(s) pouvoir(s), et quelques-unes de ces études ont particu- lièrement marqué le débat sur la traduction littéraire pour enfants. Dans un ouvrage célèbre, André Lefevere s’attache par exemple à la traduc- tion en tant que composante du processus de « rewriting » des textes littéraires (1992). En effet, à côté des anthologies, des revues littéraires, des critiques et des adaptations, la traduction fait partie de cette typolo- gie de textes qui représentent une forme de réélaboration d’un ouvrage de départ, et qui jouent de ce fait un rôle fondamental dans sa canonisa- tion : « whether they produce translations, literary histories or their more compact spin-offs, reference works, anthologies, criticism or editions, rewriters adapt, manipulate the originals they work with to some extent, usually to make them fit in with the dominant ideological and poetologi- cal currents of their time » (ibid. : 8). Lefevere analyse en particulier le cas des traducteurs d’ouvrages littéraires,...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.