Show Less

Fermer les mines en construisant l’Europe

Une histoire sociale de l’intégration européenne

Series:

Nicolas Verschueren

Et si les mineurs étaient les vrais pères fondateurs de l’Europe ? La question est faussement provocatrice. L’histoire de la construction européenne a une dimension sociale largement sous-estimée contribuant à faire de l’Union européenne un corps institutionnel désincarné.
De la bataille du charbon aux luttes sociales dans les années 1970, l’auteur porte un regard inédit sur l’intégration européenne où les enjeux économiques et sociaux se jouent à Bruxelles mais se réalisent dans les bassins charbonniers. À partir de l’histoire des ouvriers de la mine après 1945, il peint un tableau impressionniste de l’histoire sociale de la construction européenne associant architecture du logement ouvrier, politiques sociales ambitieuses, résistances des mineurs et culture ouvrière. Le Borinage devient un laboratoire où la formule « fermeture des mines et reconversion industrielle » donne un résultat des plus surprenants. L’histoire sociale de l’Union européenne cesse alors d’être un mirage pour se dessiner au fusain.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 2. Loger l’ouvrier pour construire l’Europe sociale

Extract

67 CHAPITRE 2 Loger l’ouvrier pour construire l’Europe sociale Dans un article visant à évaluer le rôle de la Haute Autorité dans la construction de maisons ouvrières, Lorenzo Mechi concluait par cette affirmation : « la constance des résultats positifs obtenus dans la cons- truction de maisons ouvrières nous pousse à la considérer comme une des expériences plus (sic) réussies parmi les activités de la CECA »1. Au-delà du décompte des aides financières de la Communauté, Mechi met en évidence l’importance de la construction de maisons ouvrières pour accroître la popularité des institutions européennes. Par ailleurs, il mentionne les améliorations techniques proposées par la Haute Autorité pour faire progresser le standard de vie de la classe ouvrière2. Sans dénigrer le rôle de la Haute Autorité dans l’aide financière à la construction de maisons ouvrières, l’examen des rapports généraux de la CECA ne fournit qu’une lecture quantitative et cumulative de l’action de cette institution en termes de prêts à taux réduit et de financements de programmes expérimentaux. Si la politique sociale s’arrêtait à la partici- pation financière pour la construction de logements, le rayon d’action de la Haute Autorité serait à cet égard bien inférieur aux résultats du Plan Marshall. Il convient donc d’analyser l’activité déployée par la Haute Autorité pour améliorer le logement de l’ouvrier et promouvoir les tech- niques modernes ainsi que l’utilisation de mat...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.