Show Less

Les Ukrainiens face à leur passé

Vers une meilleure compréhension du clivage Est/Ouest

Series:

Olha Ostriitchouk

Cette étude se propose de donner quelques clés essentielles pour une compréhension de la fracture identitaire qui parcourt la société ukrainienne et que la Révolution orange a révélée au monde occidental. Elle retrace l’évolution de l’idée nationale, de son éclosion au début du XIX e siècle jusqu’à la proclamation de l’indépendance en 1991, en passant par les luttes, non abouties, des mouvements de libération sociale et nationale des années 1920. La Seconde Guerre mondiale y occupe une place déterminante, telle une matrice de deux narrations concurrentes qui commanderait les logiques interprétatives de l’ensemble du récit national. Faut-il parler d’« occupation soviétique » ou de « libération » ? L’Holodomor, terme forgé sur le modèle de l’Holocauste pour désigner la Grande Famine de 1932-1933, est-il « un génocide » perpétré par le régime stalinien contre le peuple ukrainien, ou « une tragédie collective », commune aux peuples asservis par Moscou ? Même le très consensuel Tarass Chevtchenko, poète romantique du XIX e siècle, n’échappe pas au conflit d’interprétations.
L’auteure, ethnologue d’origine ukrainienne immigrée au Québec, utilise une approche qualifiée de « proximité distanciée » pour analyser les sensibilités contrastées développées à l’Est et à l’Ouest, dans le contexte de deux expériences majeures du XX e siècle qui les ont profondément marquées, le communisme et le nationalisme.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Table des matières

Extract

Remerciements.......................................................................................9 Préface ..................................................................................................11 Introduction .........................................................................................21 PREMIÈRE PARTIE. LE CADRE HISTORIQUE DE LA MISE EN PLACE D’UNE FRACTURE SOCIÉTALE CHAPITRE I. Aux origines d’une conscience collective ukrainienne et ses variantes régionales ...................................................................41 L’héritage de la Rous’ de Kiev ........................................................42 La cosaquerie, son esprit et ses héros...............................................46 La dualité Petite-Russie / Ruthénie après le partage de la Pologne entre les empires russes et austro-hongrois ...............49 CHAPITRE II. Deux cadres idéologiques pour traiter la question nationale...........65 Les flottements idéologiques au tournant du XXe siècle : pour un socialisme national ou un nationalisme social ? .................67 Clivages et partis politiques à la veille de la Première Guerre mondiale ......................................74 La tumultueuse période 1917-1920 et la brève indépendance de l’Ukraine .............................................81 La cristallisation des visions radicales, de gauche comme de droite..............................................................93 CHAPITRE III. Ces expériences qui divisent les Ukrainiens ....................................107 La question nationale dans l’entre-deux-guerres : de la théorie à la pratique ...............................................................109 Un conflit à l’intérieur de la Seconde Guerre mondiale.................129 8DEUXIÈME PARTIE. TROIS CANDIDATURES AU PANTHÉON DE L’UKRAINE INDÉPENDANTE CHAPITRE IV. Tarass Chevtchenko, du visionnaire de la révolution au prophète de la nation....................................................................173 Chevtchenko (1814-1861) et son époque.......................................175 Lecture soviétique contre lecture nationaliste de Chevtchenko au XXe siècle .......................................................193 Chevtchenko, emblème d’une Ukraine indépendante ....................210 CHAPITRE V. Holodomor : tragédie nationale ou génocide du peuple ukrainien? ......................................................223 De la négation à la reconnaissance : le travail de longue haleine de la diaspora...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.