Show Less

Léon Walras

Un siècle après (1910-2010)

Series:

Edited By Arnaud Diemer and Jean-Pierre Potier

L’économie occupe une place importante dans la société, au point de cristalliser un ensemble de questions socialement vives. Cet ouvrage aborde les enjeux de société à partir de l’œuvre de Léon Walras (1834-1910). Ce dernier est souvent présenté comme l’un des pères fondateurs de la Science économique. On oublie toutefois que Léon Walras était également un humaniste, qui a cherché à populariser ses travaux au nom de la paix dans le monde.
Les différentes contributions de cet ouvrage reviennent ainsi, à l’occasion du centenaire de la mort de Léon Walras, sur son analyse économique et philosophique qui continue encore aujourd’hui à alimenter de nombreux débats.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Notices biographiques

Extract

Amanar AKHABBAR est postdoc en économie à l’université de Lausanne et chargé de cours à l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Historien de la pensée économique, il étudie l’histoire de l’économie quantitative et de la théorie de la production au XXe siècle. Ses sujets d’étude sont l’analyse input-output de Wassily Leontief, la programmation linéaire de George Dantzig, l’analyse d’activité de Tjalling Koopmans, ainsi que les matrices de comptabilité sociale de Richard Stone. Alain ALCOUFFE est professeur de sciences économiques à l’uni- versité Toulouse 1-Capitole. La pensée économique a occupé une place croissante dans ses thèmes de recherche depuis une première édition française des Manuscrits mathématiques de Marx (1985) jusqu’à l’édition avec C. Diebolt de l’ouvrage collectif La pensée économique allemande (2009). Roberto BARANZINI est professeur d’économie à l’Université de Lausanne où il dirige le Centre d’études interdisciplinaires Walras- Pareto. Il a été président de l’Association Internationale Walras de 2006 à 2008. Son domaine de recherche est l’histoire de la pensée et la philosophie économiques. Ses études sur l’œuvre de Léon Walras se concentrent sur l’ontologie et l’épistémologie sous-jacentes, ainsi que sur la monnaie dans l’équilibre économique général. Michele BEE est premier assistant de philosophie économique à l’Université de Lausanne, membre du Centre d’études interdisciplinaires Walras-Pareto. Il est maître de conférences de philosophie économique à la Faculté d’économie de l’Università del Salento. Son domaine de recherche est la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.