Show Less

L’Europe par l’économie ?

Des projets initiaux aux débats actuels

Series:

Edited By Sylvain Schirmann

En proposant le 9 mai 1950 la création d’une Haute Autorité du Charbon et de l’Acier, Robert Schuman, inspiré par Jean Monnet, choisit un chemin fonctionnaliste pour parvenir à une Europe unie. L’Europe communautaire vit depuis avec ce schéma. Que ce soit le projet de marché commun qui conduit aux traités de Rome ou la mise en place du système monétaire européen, la logique est la même : les solidarités économiques devraient déboucher sur un surcroît d’intégration politique. Pourtant, dès l’amorce de la construction européenne, on s’aperçut de la difficulté à passer, par le biais de l’économie, à une plus grande unité politique.
Ce constat revêt une acuité particulière dans le contexte actuel de la crise que traverse le projet européen et légitime le sujet des troisièmes journées d’études accueillies à la Maison de Robert Schuman qui pose la question de l’Europe par l’économie.
En interrogeant les héritages historiques mais aussi en mettant en perspective les débats d’aujourd’hui relatifs à la dimension économique de la construction européenne, et cela à une période cruciale de son histoire, les communications rassemblées dans le présent ouvrage contribuent, par une approche pluridisciplinaire, au nécessaire travail d’analyse afin de dresser un état des lieux de l’intégration économique et monétaire et de dessiner les voies possibles pour l’avenir du projet européen.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

La Maison de Robert Schuman. Un lieu pour comprendre l’Europe

Extract

213 La Maison de Robert Schuman Un lieu pour comprendre l’Europe C’est dans la quiétude de sa demeure de Scy-Chazelles, sur les co- teaux du pays messin, que Robert Schuman a médité la proposition audacieuse de Jean Monnet et décidé d’assumer, par la déclaration fondatrice du 9 mai 1950, le projet politique – que la postérité a retenu sous le nom de « Plan Schuman » – qui initiait la réconciliation franco- allemande et allait donner corps à la construction européenne. Conscient de la nécessité de sauvegarder le site qui porte l’empreinte du « Père de l’Europe », le Conseil général de la Moselle a entrepris, après son acquisition, de réhabiliter, de faire connaître et de faire vivre ce haut lieu où souffle l’esprit européen. Au terme de l’aménagement des jardins qui bordent la propriété (jar- din historique, potager, jardin des Plantes de Chez Nous), de la restitu- tion de la maison historique dans l’état où Robert Schuman l’a connue à la fin de sa vie et de l’installation d’un nouveau mobilier liturgique dans l’église fortifiée Saint-Quentin (où est inhumé Robert Schuman), a été lancé un projet d’extension muséographique, inauguré pour la Journée de l’Europe 2009. Si la visite de la demeure de Robert Schuman dévoile l’univers privé de l’homme politique mosellan, français et européen sous l’angle de la reconstitution d’une maison lorraine des années 1950-1960, l’exposition permanente du musée pr...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.