Show Less

La linguistique de la contradiction

Series:

Jacques François, Pierre Larrivée, Dominique Legallois and Franck Neveu

La notion de contradiction traverse l’organisation du langage. Elle structure le lexique, motive des constructions syntaxiques et est un mode d’organisation du discours. C’est ce que démontrent les études réunies dans cet ouvrage éclairant des cas jusqu’ici peu étudiés, dans un ensemble de langues proches et plus éloignées, anciennes et modernes. Ces études suggèrent la récurrence d’une même notion à différents niveaux de structuration, de la langue au discours, permettant l’intégration de dimensions hétérogènes. Se trouve ainsi affirmée l’idée que les tensions entre contrariété et contradiction sont à l’origine des raisonnements contextuels qui donnent des objets linguistiques bien formés.

Prices

See more price optionsHide price options
Show Summary Details
Restricted access

TROISIÈME PARTIE. LA CONTRADICTION EN DISCOURS

Extract

TROISIÈME PARTIE LA CONTRADICTION EN DISCOURS 197 À propos de quelques conditions énonciatives des réfutations Alfredo M. LESCANO Université de Toulouse, UMR EFTS, ENFA et CRAL (EHESS/CNRS) 1. Introduction Dans des travaux précédents, j’ai décrit la réfutation d’un énoncé comme un phénomène polyphonique, ou plus précisément, comme conditionné par le volet polyphonique du sens des énoncés (Lescano 2009). Je soutenais que pour qu’un énoncé réfute un autre, il fallait que les paramètres polyphoniques des deux énoncés respectent une combina- toire précise. Non que mon objectif ait été de mener une étude de détail de la réfutation, ma préoccupation était d’ordre théorique. Je mettais en avant les rapports entre la polyphonie et la réfutation pour mieux faire ressortir la spécificité de la conception de la théorie polyphonique que je développe avec Marion Carel et Oswald Ducrot, la Théorie argumenta- tive de la polyphonie (TAP). Cependant, la définition de réfutation que je proposais dans ces travaux précédents pose des problèmes descriptifs. Cette étude tentera de résoudre ces problèmes, ce qui m’amènera à proposer une nouvelle définition de la réfutation, en la situant parmi d’autres types de réactions négatives (l’invalidation, la mise en doute et le désaccord), qui seront ensuite caractérisées par les conditions énon- ciatives de leur manifestation1. 2. Distinction de différentes réactions...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.