Show Less

À l’avant-garde !

Art et politique dans les années 1960 et 1970

Series:

Edited By Malika Combes, Igor Contreras Zubillaga and Perin Emel Yavuz

Les années 1960 et 1970 ont vu se développer un art de la contemporanéité faisant interagir l’œuvre d’imagination et l’intelligibilité de la société, souvent dans des actions collectives et interdisciplinaires. Ainsi les mouvements de contestation en faveur d’un nouvel équilibre mondial et sociétal apparaissent-ils comme le pendant politique de l’éclatement des catégories et des pratiques artistiques, et inversement. Ils inscrivent la perception de ces années-là comme celles d’une marche commune de l’avant-garde artistique et de l’avant-garde politique, c’est-à-dire des nouvelles manières d’intervenir dans le champ artistique et de celles qui, dans le champ du pouvoir, s’inscrivent en dehors des voies de la politique classique. Avec pour objet des œuvres issues des avant-gardes artistiques des années 1960 et 1970, les études de cas interdisciplinaires qui composent cet ouvrage reviennent sur ce parallèle afin de le questionner et d’examiner en détail les multiples interpénétrations qui se sont nouées entre art et politique à ce moment historique marqué par de profondes transformations socio-culturelles.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Compositeurs militants dans les avant-gardes de l’Italie des années 1960-1970. Quelques notes sur l’impact de l’engagement sur leurs œuvres : Giordano FERRARI

Extract

43 Compositeurs militants dans les avant-gardes de l’Italie des années 1960-1970 Quelques notes sur l’impact de l’engagement sur leurs œuvres Giordano FERRARI Maître de conférences, Université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis Si un débat sur l’engagement politique et social au sein des avant- gardes musicales italiennes est présent depuis les années 1950, les événements et les mouvements de la fin des années 1960 ont marqué un changement important de perspective. Tout d’abord, du point de vue des sujets. La critique de la société contemporaine, la condition humaine aux prises avec la société de consommation, le procès des horreurs du fascisme nazi sont des thèmes qui avaient caractérisé beaucoup d’œu- vres de l’après-guerre : la nouveauté de cette période est la présence de plus en plus forte de l’actualité, selon l’idée qu’une révolution politique et culturelle est possible tout de suite et avec la contribution de l’artiste. De plus, la synergie qui se crée autour de 1968 entre la contestation des étudiants, les combats de la classe ouvrière et l’engagement des intellec- tuels pousse les musiciens vers une participation active. Il faut aussi dire qu’en Italie, le principal parti de l’opposition de l’époque, le Parti communiste italien (PCI), cherche à nouer un dialogue critique avec des mouvements qui se profilent à sa propre gauche, à travers des manifesta- tions culturelles qui vont des activités proposées par la Maison du Peuple aux fêtes de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.