Show Less

The Uses of First Person Writings / Les usages des écrits du for privé

Africa, America, Asia, Europe / Afrique, Amérique, Asie, Europe

Series:

Edited By François-Joseph Ruggiu

This book considers first-person writing and the related questions of the formation of the self, the rise of the individual and the private/public debate, and places these considerations within a multicultural perspective. It compares the characteristics of European or Occidental personal writings (such as diaries, memoirs and autobiographies) with the written forms of personal, intimate and autobiographical self which have existed and continue to exist within various Asian, African or Near Eastern cultures. The book constitutes a call for a global history of personal writing.
Ce livre s’intéresse, dans une perspective multiculturelle, à l’écriture de soi, et aux questions connexes de la formation même du soi, de l’émergence de l’individu ou encore du débat sur l’apparition des sphères privées et publiques. Il compare les caractéristiques de l’écrit personnel tel qu’il a eu cours en Europe ou dans les pays occidentaux (comme les journaux intimes, les mémoires, les autobiographies, entre autres) avec les formes écrites du soi personnel, intime ou autobiographique telles qu’elles ont pu exister, et existent, dans différentes cultures asiatiques, africaines ou proches-orientales. Ce livre lance également un appel pour une histoire globale des écrits personnels.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Vers une histoire transculturelle des écrits du for privé - Claudia Ulbrich

Extract

23 Vers une histoire transculturelle des écrits du for privé1 Claudia ULBRICH Freie Universität Berlin L’intérêt des chercheurs pour les écrits du for privé s’est largement accru ces dernières années. En Europe et ailleurs, on collectionne ces écrits dans les archives et les bibliothèques et beaucoup de ces textes ont déjà été mis au jour en France, au Danemark, aux Pays-Bas, en Autriche, en Suisse ou encore en Allemagne, pour ne citer que ces pays2. Par ailleurs, de récentes recherches ont montré que la pratique d’écriture sur soi n’était pas seulement largement répandue dans l’espace européen, mais également dans de nombreuses autres sociétés dans le monde. Prenons pour exemple le cas arabe. Il y a quelques années, on croyait que les autobiographies étaient quasiment absentes de la littérature arabe. Or, de nouvelles recherches, opérant elles-mêmes avec une conception plus ouverte du genre littéraire de l’écriture de soi, ont montré une pratique de l’écriture autobiographique à tradition plus que millénaire. Dans les années 1990, un groupe de travail implanté aux États-Unis a pu identifier 140 écrits autobiographiques de langue arabe, allant du IXe au XXe siècle (Reynolds, 2001). Cette découverte n’a été possible qu’à partir du moment où l’enquête de ce groupe de recherche s’est élargie à des écrits et des genres jusque là considérés comme non « canoniques » par les spécialistes de l’autobiographie3....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.