Show Less

Histoire de la Coupe du monde de football

Une mondialisation réussie

Series:

Alfred Wahl

Cet ouvrage aborde les prémices de la Coupe du monde de football pour parcourir ensuite les différentes étapes, jusqu’aux plus récentes, de son histoire. L’accent est mis sur l’évolution de cette compétition qui accompagne la mondialisation à l’œuvre en parallèle. De nombreux aspects en témoignent, comme le choix des lieux, le système de qualification, l’organisation au niveau international, les méthodes de préparation des équipes, l’uniformisation des règles de l’arbitrage ou des tactiques de jeu, le rôle des médias, la circulation de l’argent, l’interférence du politique et du sportif ou encore les pratiques des supporteurs.
La Coupe du monde de football devient ainsi un miroir de la mondialisation où les compétitions successivement décrites dans cet ouvrage constituent une histoire de notre temps, festive et dramatique, s’écrivant sur un rythme quadriennal.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE VII : Le rôle de la presse

Extract

131 CHAPITRE VII Le rôle de la presse Nombre de promoteurs, de dirigeants et de gestionnaires du football étaient issus du monde des journalistes, en particulier à l’origine. Ainsi, l’Allemand Walther Bensemann qui a contribué à la diffusion du football dans tout le Rhin supérieur et jusqu’au Bayern de Munich était journaliste et fondateur du périodique spécialisé Der Kicker. Il en était de même pour l’Autrichien Hugo Meisel, membre éminent de la FIFA, notamment lors de la genèse de la Coupe du monde. Le président- fondateur de cette organisation, le Français Robert Guérin, de son vrai nom Clément Robert, écrivait dans le Figaro. D’autres personnalités éminentes ont cumulé leur métier de journaliste et celui de dirigeant du football : le Français Gabriel Hanot, par exemple ou encore l’entraîneur italien Vittorio Pozzo ; le premier, ancien international et agrégé d’allemand devint le technicien de l’équipe de France après 1945. Le second entraîna la sélection italienne championne du monde en 1934 et 1938. Ainsi, dès le début de la pratique du football, l’imbrication des deux mondes, celui du jeu et celui de la presse était notoire parce que leurs intérêts étaient communs. L’un, le monde du jeu, attendait de la presse qu’elle contribue à populariser et à étendre la pratique ; l’autre, le monde de la presse spécialisé, tablait sur l’extension géographique et sociale du football qui permettrait d’augmenter les tirages et donc les...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.