Show Less

La participation à l’épreuve

Series:

Edited By Sébastien Brunet, Frédéric Claisse and Catherine Fallon

« Tournant délibératif », « impératif participatif » : aujourd’hui, nombreux sont les citoyens, décideurs et chercheurs qui voient dans la participation un moyen d’approfondir et de revitaliser le processus démocratique. Cependant, les dispositifs concrets qui visent à associer à un même processus (de connaissance ou de décision) des parties prenantes aux intérêts divergents relèvent encore largement de l’expérimentation. Qu’est-ce qui fait le succès ou l’échec d’une expérience participative ? Selon quels critères l’évaluer ? Comment concevoir des dispositifs qui « tiennent » ?
Davantage qu’une défense des mérites de la participation, cet ouvrage en propose une mise à l’épreuve, à travers une série de retours d’expériences. Centrés, d’une part, sur l’exploration de controverses et, d’autre part, sur l’évaluation de politiques publiques, les chapitres décrivent les défis méthodologiques auxquels des chercheurs ont été confrontés pour intégrer des publics hétérogènes au processus de décision et faire émerger des représentations essentielles à la compréhension de phénomènes politiques et sociaux. L’ouvrage invite ainsi à une meilleure appréhension de cette aventure participative passionnante mais incertaine, à travers des approches de chercheurs partageant une expérience et une culture méthodologique commune.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

DEUXIÈME PARTIE : EXPLORATION DE CONTROVERSES

Extract

DEUXIÈME PARTIE EXPLORATION DE CONTROVERSES 73 CHAPITRE III Le projet SCoPE : la construction de l’action publique en univers incertain L’Open Processus Workshop comme technique participative Geoffrey JORIS et Frédéric CLAISSE Chargé de cours à temps partiel, Département de Science politique, Université de Liège Chargé de cours adjoint au Département de Science politique, Université de Liège Introduction L’objectif de la recherche SCoPE est de fournir au décideur public des outils permettant d’améliorer les processus publics de prise de décision, en intégrant de manière équilibrée, en vue d’un développement durable, les aspects écologiques, économiques et sociaux. SCoPE vise à « développer une démarche évaluative intégrée pour aider les gouver- nements régionaux et fédéral belge », qui pourrait servir « d’outil d’interface entre science et politique pour la gestion des risques1. » Le projet est fortement sous-tendu, dans sa conception même, par l’hypothèse que les nouvelles controverses et risques environnementaux nous auraient fait entrer dans une « modernité radicale » (Beck 2001), 1 « Seriousness, COrroboration, Perception, and Economy : an integrated assessment frame as science policy interface for decisions on (environment-related) risks » : con- sulter la page http://www.belspo.be/belspo/ssd/science/pr_transversal_fr.stm (consul- té le 5 juillet 2013) et suivre les liens vers la fiche technique et le résumé du projet. Le projet SCoPE a été financé dans le cadre du programme de recherche fédéral belge sur le développement durable couvrant la période 2005-2010 (« SSD – La...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.