Show Less

La participation à l’épreuve

Series:

Edited By Sébastien Brunet, Frédéric Claisse and Catherine Fallon

« Tournant délibératif », « impératif participatif » : aujourd’hui, nombreux sont les citoyens, décideurs et chercheurs qui voient dans la participation un moyen d’approfondir et de revitaliser le processus démocratique. Cependant, les dispositifs concrets qui visent à associer à un même processus (de connaissance ou de décision) des parties prenantes aux intérêts divergents relèvent encore largement de l’expérimentation. Qu’est-ce qui fait le succès ou l’échec d’une expérience participative ? Selon quels critères l’évaluer ? Comment concevoir des dispositifs qui « tiennent » ?
Davantage qu’une défense des mérites de la participation, cet ouvrage en propose une mise à l’épreuve, à travers une série de retours d’expériences. Centrés, d’une part, sur l’exploration de controverses et, d’autre part, sur l’évaluation de politiques publiques, les chapitres décrivent les défis méthodologiques auxquels des chercheurs ont été confrontés pour intégrer des publics hétérogènes au processus de décision et faire émerger des représentations essentielles à la compréhension de phénomènes politiques et sociaux. L’ouvrage invite ainsi à une meilleure appréhension de cette aventure participative passionnante mais incertaine, à travers des approches de chercheurs partageant une expérience et une culture méthodologique commune.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CONCLUSION : La participation au service de la connaissance scientifique et de la démocratie - Sébastien BRUNET

Extract

229 CONCLUSION La participation au service de la connaissance scientifique et de la démocratie Sébastien BRUNET Administrateur général de l’Institut Wallon de l’Évaluation, de la Prospective et de la Statistique et Professeur à l’Université de Liège Tout au long des chapitres qui ponctuent cet ouvrage, le lecteur aura pu discerner toute l’importance des volets méthodologique et scienti- fique que revêt la mise en place de dispositifs participatifs. Ceux-ci sont minutieusement étudiés, pré-testés, testés, mis en œuvre, documentés, évalués et ce, afin d’aboutir à leur caractérisation scientifique et leur consolidation méthodologique, de manière à garantir une mise en œuvre réfléchie de la participation en fonction des objectifs poursuivis. Cette démarche présente un potentiel réflexif important sur nos propres modes de production de connaissance. Elle ne porte pas sur les résultats, mais bien sur les moyens mobilisés lors de l’élaboration et la mise en œuvre de tels processus participatifs. La maîtrise qui en découle est dès lors toute relative puisque, si elle permet d’anticiper une série d’effets pervers propres aux dispositifs et de tendre vers la réalisa- tion de ce que les maîtres d’œuvre souhaitent des démarches entreprises, elle ne garantit absolument pas le résultat final obtenu. La prévisibilité n’est donc pas au cœur de la participation, contrairement à ce que l’on peut attendre d’une approche scientifique classique. Si dans...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.