Show Less

Représenter le patronat européen

Formes d’organisation patronale et modes d’action européenne

Series:

Edited By Hélène Michel

L’emprise des milieux d’affaires sur le cours de la construction européenne est un fait tellement bien admis qu’il a conduit les observateurs à ne voir dans les organisations patronales que des groupes de pression et à délaisser l’histoire et la sociologie du syndicalisme patronal européen. Or ce syndicalisme patronal, qui plus est européen, ne va pas de soi.
Comment les intérêts patronaux peuvent-ils être représentés et défendus comme « européens » alors qu’ils sont très hétérogènes et qu’ils ne sont pas également affectés par la construction européenne ? Comment des organisations parviennent-elles à faire entendre la voix d’un patronat européen ? Comment cette représentation s’articule-t-elle avec des formes nationales et internationales de représentation ? Comment les représentants patronaux participent-ils à la politique européenne ?
Les neuf chapitres de l’ouvrage collectif répondent à ces questions en étudiant les histoires tout à la fois nationales et européennes d’organisations (Businesseurope, CEEP, UEAPME, CNPF/Medef) et les différentes formes de représentation des entreprises et des patrons européens. L’étude de la genèse et de la structuration d’organisations patronales européennes montre le rôle qu’elles jouent dans l’histoire de la construction européenne et la place qu’elles ont acquises dans le fonctionnement de l’Union européenne.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 6. Le CEEP : la représentation des entreprises publiques de l’État à l’Europe (Déborah FLUSIN-FLEURY)

Extract

149 CHAPITRE 6 Le CEEP : la représentation des entreprises publiques de l’État à l’Europe Déborah FLUSIN-FLEURY Docteure en sociologie, Université de Reims Pour beaucoup d’observateurs des groupes d’intérêt européen, l’Acte unique marquerait une date importante dans l’histoire du développement des groupes d’intérêt européen. Les objectifs de la « relance européenne » et les changements institutionnels inciteraient les acteurs économiques à se mobiliser1. Pour les entreprises publiques, on pourrait être tenté de suivre ce constat. Mais ce serait oublier que leurs dirigeants n’ont pas attendu 1986 pour s’organiser au niveau européen et pour essayer de faire valoir la spécificité des entreprises publiques dans la mise en place d’un Marché commun. Depuis 1961 en effet, ils se retrouvent au sein du Centre européen de l’entreprise publique (CEEP). Reconnu par les insti- tutions européennes, il a pour rôle de représenter les employeurs du secteur public, en particulier au sein du dialogue social européen. Le CEEP est au secteur public ce que l’UNICE puis Businesseurope est au secteur privé : un représentant patronal face au représentant syndical qu’est la Confédération syndicale européenne (CES). Comme partenaire social européen, il peut conclure des accords pouvant s’étendre à tous les travailleurs dont le statut relève du droit public, et ce, en l’absence même des représentants des États qui sont formellement les employeurs2. Il est aussi consulté sur toutes les questions qui touchent aux secteurs publics....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.