Show Less

L’histoire contemporaine à l’ère numérique - Contemporary History in the Digital Age

Frédéric Clavert and Serge Noiret

Depuis plusieurs décennies, les usages du numérique en histoire se multiplient. Mais l’histoire contemporaine est parfois restée à la marge de ce mouvement. Ce livre, qui recouvre divers usages du numérique, ses outils, ses méthodes, sera à la fois une bonne introduction pour les historiens désirant se renseigner sur les usages informatiques en histoire contemporaine, et un outil utile aux chercheurs et aux enseignants plus rompus à cette utilisation. Cet ouvrage leur permettra de comparer leurs pratiques et de les approfondir dans le cadre des humanités numériques.
Digital practices in the field of history have become more and more widespread in recent decades, but contemporary historians have often tended to remain on the sidelines of this trend. This book, which covers a wide range of digital practices, tools and methods, will serve both as a solid grounding for historians keen to learn how information technology can be applied to contemporary history, and as a useful tool for researchers and lecturers who already have a degree of experience in this area. It will enable scholars to compare and further their practices in the area of digital humanities, providing a comprehensive vision of the emerging field of digital history.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

QUATRIÈME PARTIE: ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE / PART IV: DIGITAL ENVIRONMENT

Extract

QUATRIÈME PARTIE ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE _________ PART IV DIGITAL ENVIRONMENT 277 Renouveler l’expérience muséale à l’heure du Web Le e-musée Marie-Pierre BESNARD Chef du département « Services et Réseaux de Communication », Responsable de la Licence Professionnelle, « Développement et Protection du Patrimoine Culturel mention réalité virtuelle et formation multimédia », Université de Caen Basse Normandie La France comme musée d’histoire En abolissant l’Ancien Régime les Français entendaient faire table rase du passé. Mais de quel passé s’agissait-il ? Certes, la Monarchie absolue disparaîtrait pour laisser le champ à d’autres expériences poli- tiques. Mais le Tiers-État devenu Citoyen était condamné à vivre à côté de ceux qui l’avaient opprimé. Et c’est bien dans la même église que le peuple continuerait d’aller à la messe. Menés par l’abbé Grégoire, les Français avaient-ils décidé de ne pas mettre à mal leurs églises, symbole d’un passé douloureux mais aussi racines d’un quotidien à reconstruire ? En distinguant ce qui devait être détruit, ce qui pouvait l’être et ce qui devait être gardé, l’abbé Grégoire fit réellement entrer la France dans une ère patrimoniale au moment où elle franchissait le pas de la moder- nité. Il avait mesuré que la Révolution ne pouvait construire de socle solide sans considérer les bases dans lesquelles la Nation nouvelle devrait s’ancrer. Aucune Révolution, ni avant ni après 1789 ne fut dura- blement amnésique. Le milieu du XIXe siècle devait confirmer...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.