Show Less

L’histoire contemporaine à l’ère numérique - Contemporary History in the Digital Age

Frédéric Clavert and Serge Noiret

Depuis plusieurs décennies, les usages du numérique en histoire se multiplient. Mais l’histoire contemporaine est parfois restée à la marge de ce mouvement. Ce livre, qui recouvre divers usages du numérique, ses outils, ses méthodes, sera à la fois une bonne introduction pour les historiens désirant se renseigner sur les usages informatiques en histoire contemporaine, et un outil utile aux chercheurs et aux enseignants plus rompus à cette utilisation. Cet ouvrage leur permettra de comparer leurs pratiques et de les approfondir dans le cadre des humanités numériques.
Digital practices in the field of history have become more and more widespread in recent decades, but contemporary historians have often tended to remain on the sidelines of this trend. This book, which covers a wide range of digital practices, tools and methods, will serve both as a solid grounding for historians keen to learn how information technology can be applied to contemporary history, and as a useful tool for researchers and lecturers who already have a degree of experience in this area. It will enable scholars to compare and further their practices in the area of digital humanities, providing a comprehensive vision of the emerging field of digital history.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Auteurs/Authors

Extract

Andreas Bagias a publié des articles ainsi que deux livres en grec sur le traitement des archives historiques. Entre 1997 et 2002, il a ensei- gné l’archivistique à l’Université Technique d’Athènes. Il a également été consultant en gestion documentaire et membre du Comité Scienti- fique des Archives de l’État (Grèce). De 2003 à 2009, il a travaillé au Centre archivistique et documentaire du Parlement européen. Depuis janvier 2010, il exerce la fonction de Document Management Officer à la Cour de justice de l’Union européenne. Annick Batard est maître de conférences à l’université Paris 13 et chercheure au LabSic – MSH Paris Nord. Sa thèse a porté sur la légiti- mation des cédéroms et des jeux vidéo par le biais d’une critique journa- listique grand public. Ses recherches s’intéressent aux critiques journa- listiques culturelles, aux mutations de la presse écrite généraliste, aux aspects d’œuvres et de personnages, ainsi qu’aux dimensions « ludo- éduco-culturelle » et multimédia qui traversent la société contempo- raine. Marie-Pierre Besnard est depuis 2005 chef du département « Ser- vices et Réseaux de Communication » de l’IUT de Saint-Lô (Université de Caen Basse-Normandie) et responsable de la « Licence profession- nelle Développement et Protection du Patrimoine Culturel spécialité réalité virtuelle et multimédia ». Elle travaille sur les représentations de l’Histoire à l’heure digitale et sur les nouvelles muséographies. Sa thèse (2010) porte sur la reconstitution virtuelle de l’église Notre-Dame de Saint-Lô (France)...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.