Show Less

Micropolitiques de la biodiversité

Experts et professionnels de la nature

Series:

Céline Granjou

Depuis 20 ans la protection de la nature s’est réarticulée autour de l’idée de biodiversité : ce livre décrit cette transformation et analyse sa portée. Loin du militantisme et de la passion pour la faune et la flore, il montre qu’au tournant du XXI e siècle, la protection de la nature est devenue l’affaire de professionnels, de techniciens et d’experts dans l’exercice quotidien de leur métier. Basé sur une enquête sociologique approfondie, il décrit les tensions et les paradoxes des pratiques et des métiers des professionnels de la nature à l’heure de la gestion de la biodiversité. Car si la protection de la nature s’est affirmée autrefois comme une critique de la société technoscientifique, elle puise désormais résolument dans les répertoires du savoir, de la technologie et de l’expertise : la nature n’a jamais été autant suivie, gérée et étudiée, brouillant les frontières entre sauvage et domestique, naturel et artificiel. Pour autant, ni le cercle des experts ni le corps de techniques et de savoirs de la biodiversité ne sont définitivement fixés et figés. Ils sont au contraire en constante (co)construction. Partant d’une expérimentation de contraception de marmottes pour aboutir aux enjeux des nouvelles sciences de la biodiversité, cet ouvrage invite à un itinéraire buissonnier au cœur des micropolitiques de la biodiversité.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface (par Isabelle Mauz)

Extract

11 Préface Isabelle MAUZ Biodiversité. Depuis le début des années 1990, la notion a fait une entrée un peu remarquée sur la scène publique. Elle avait été élaborée quelques années plus tôt par des biologistes de la conservation qui espéraient enrayer enfin, grâce à elle, la disparition des espèces et la dégradation de leurs habitats. La biodiversité n’est pas tout à fait la même chose que la nature. Elle a été construite avec un certain nombre d’attributs distinctifs. Elle désigne la totalité du vivant, à toutes ses échelles d’organisation et sous toutes ses formes. Elle inclut en particu- lier l’espèce humaine, ce qui n’était pas évident avec la nature. Elle est à la fois indispensable à la vie sur Terre, dont celle de l’humanité, et menacée par les activités humaines : il est souvent question d’une sixième grande crise d’extinction des espèces, d’origine anthropique. Mais des activités traditionnelles ou des interventions relevant de l’ingénierie écologique paraissent aussi susceptibles de la favoriser. Enfin, la connaissance limitée que l’on en a justifie que de puissants moyens d’investigation soient déployés pour l’explorer. Englobante, méconnue, indispensable et menacée, la biodiversité apparaît au final comme devant être explorée et « pilotée »1. Elle appelle un vaste pro- gramme d’actions visant à la connaître et à la préserver. En d’autres termes, elle appelle la mise en place de politiques spécifiques. Politiques...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.