Show Less

L’entourage de Georges Pompidou (1962–1974)

Institutions, Hommes et Pratiques

Series:

Sabrina Tricaud

Ce livre retrace l’histoire de l’entourage de Georges Pompidou, Premier ministre du général de Gaulle de 1962 à 1968, puis président de la République de juin 1969 à son décès le 2 avril 1974.
L’organisation, la structure, et le fonctionnement du cabinet du Premier ministre et du Secrétariat général de l’Élysée sous Georges Pompidou sont présentés dans cet ouvrage.
Il étudie les adaptations apportées par le successeur du Général dans le processus de stabilisation des institutions de la V e République ; il décrit également l’histoire des hommes et des femmes qui ont travaillé aux cabinets civils et militaires de Georges Pompidou à Matignon puis à l’Élysée. À travers l’analyse de leur formation, profil, carrière professionnelle et politique, ce livre enrichit les travaux sur le personnel politico-administratif des années 1960–1970.
Enfin, l’analyse des relations entre Georges Pompidou et son entourage soulève la délicate et sempiternelle question de l’influence que peuvent exercer les conseillers du Prince et interroge, plus largement, le processus décisionnel sous la V e République.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction

Extract

« Ce n’est pas une mince affaire pour un prince de savoir bien choisir ses ministres », écrivait Machiavel dans Le Prince, « qui sont bons ou mauvais selon la sagesse du prince. La première conjoncture que l’on fait d’un souverain et de sa cervelle, c’est de savoir les hommes qu’il tient à l’entour de lui. » Écrite au début du XVIe siècle, cette analyse propre à l’Ancien Régime demeure aujourd’hui encore d’une actualité surprenante. Les journalistes et l’opinion publique sont friands de sujets sur les « conseillers du prince », aujourd’hui « hommes et femmes du Président ». Leurs interventions publiques ou secrètes génèrent presque toujours un parfum occulte où le scandale – du moins son fantasme – n’est jamais très loin. Si, depuis le Moyen Âge, les entourages princiers et royaux ont cristallisé – à tort ou à raison – les critiques des sujets du royaume, ils ne sont devenus un objet d’histoire que relativement ré- cemment. En 1982, René Rémond écrivait que les entourages politiques étaient « un sujet sur lequel ni l’histoire ni la science politique n’avaient jusqu’alors prêté grande attention. »1 La recherche collective qu’il a dirigée à Sciences Po à la fin des années 1970 sur les cabinets ministé- riels a constitué de ce point de vue un premier jalon qui en appelle beaucoup d’autres, tant ces études permettent d’appréhender au plus juste les processus décisionnels qui sont au cœur de la fonction d’autorité dans les sociétés humaines. Les entourages politiques, objets d’histoire...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.