Show Less

L’entourage de Georges Pompidou (1962–1974)

Institutions, Hommes et Pratiques

Series:

Sabrina Tricaud

Ce livre retrace l’histoire de l’entourage de Georges Pompidou, Premier ministre du général de Gaulle de 1962 à 1968, puis président de la République de juin 1969 à son décès le 2 avril 1974.
L’organisation, la structure, et le fonctionnement du cabinet du Premier ministre et du Secrétariat général de l’Élysée sous Georges Pompidou sont présentés dans cet ouvrage.
Il étudie les adaptations apportées par le successeur du Général dans le processus de stabilisation des institutions de la V e République ; il décrit également l’histoire des hommes et des femmes qui ont travaillé aux cabinets civils et militaires de Georges Pompidou à Matignon puis à l’Élysée. À travers l’analyse de leur formation, profil, carrière professionnelle et politique, ce livre enrichit les travaux sur le personnel politico-administratif des années 1960–1970.
Enfin, l’analyse des relations entre Georges Pompidou et son entourage soulève la délicate et sempiternelle question de l’influence que peuvent exercer les conseillers du Prince et interroge, plus largement, le processus décisionnel sous la V e République.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Deuxième partie. Le secrétariat général de la présidence de La République sous Georges Pompidou

Extract

DEUXIÈME PARTIE LE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SOUS GEORGES POMPIDOU 115 Introduction « Gouverner, c’est contraindre. […] Gouverner, c’est faire prévaloir sans cesse l’intérêt général contre les intérêts particuliers […] Gouverner, c’est, en somme, conduire les hommes collecti- vement dans des voies et vers des objectifs qui ne leur sont ni naturels, ni clairement percep- tibles, ni conformes à leurs aspirations immé- diates. » G. Pompidou, Le Nœud gordien1 Lorsque Georges Pompidou, le 15 juin 1969, est élu président de la Ve République, il lui incombe la lourde mission de succéder à Charles de Gaulle, c’est-à-dire de succéder à celui à qui, aux dires du Général lui-même, « on ne succède pas »2. Dès l’annonce officielle de sa candi- dature à l’élection présidentielle, et à maintes reprises durant la cam- pagne présidentielle, Georges Pompidou affirme qu’il ne cherchera pas, s’il est élu, à imiter le style gaullien, à « singer » le général de Gaulle3. Avant la démission du fondateur de la Ve République, Georges Pompi- dou s’interrogeait déjà, dans Le Nœud gordien, sur la nécessaire adapta- tion des institutions à un « retour à la normale », lorsque le chef de l’État ne serait plus un héros national. Il posait alors le cadre de sa future action : Je suis convaincu que les futurs présidents de la République seront amenés à intervenir dans la direction de...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.