Show Less

Francophonies d’Europe, du Maghreb et du Machrek

Littératures & libertés

Series:

Edited By Marc Quaghebeur

Travailler la question des Francophonies autour des pays concernés de ce que fut le Mare Nostrum des Romains et interroger les chemins des littératures francophones comme espace potentiel d’invention des libertés sont à l’origine de ce livre, conçu dans le cadre des festivités du quarantième anniversaire de la création du Parlement des Francophones de Belgique. Si ces questions avaient été abordées foncièrement plus tôt, ceux qui, dans les pays du Maghreb et du Machrek, se sont levés pour leur liberté et leur dignité eussent peut-être disposé d’armes plus affûtées.
Ce volume, qui s’attache aux analyses des situations sociopolitiques du Maghreb et du Machrek, comporte en outre des témoignages d’écrivains pris dans leurs complexités linguistiques et culturelles. Il développe enfin des réflexions sur les questions posées par l’enseignement et la prise en compte réelle des littératures francophones des pays concernés.
Tout sauf exhaustif, ce volume, qui relaie les propos d’un colloque conçu avant les « Printemps arabes », entrouvre des perspectives sur un contexte historique en mouvement, qui est notamment le fruit du fait francophone.
Ce que racontent, à partir de leur entre-deux (trois) langues et cultures, les écrivains, rappelle les ressorts profonds et toujours non univoques de la création. Chacun montre bien pourquoi les littératures francophones sont aujourd’hui porteuses de nombreux possibles de la langue française.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Ouverture

Extract

31 Paroles, écrits contre absence et ténèbres Nabile FARÈS Écrivain, psychanalyste (Paris, France) Un mot a été prononcé dès le départ, celui de « désespérance »… C’est un élément extrêmement important pour comprendre ce qui se passe lorsque, précisément, une société ou des sociétés, à travers leurs citoyens – et surtout si ce sont des citoyennes et des citoyens déconsi- dérés – tout à coup s’insurgent et disent leur ras-le-bol de toute dictature exercée sur le corps et l’esprit, les façons d’être et les façons de penser. Nous serions ainsi devant ce que Paul Ricœur appelait la « méta- phore vive », on n’est plus devant la blague métaphorique ou historique. Quelque chose se passe, a traversé le paysage politique, surtout le paysage, je dirais, sensible du tissu humain. C’est ce paysage sensible du tissu humain qui, auparavant, avant ces moments d’insurrection, avait été touché par les systèmes répressifs, et qui a appelé à une réouverture de ce tissu à la possibilité de sa parole. Il est très frappant de voir que cette conquête de la parole n’est pas une parodie. Dans la vivacité des échanges, elle joue son acte de vie comme n’ayant pas déjà été accompli. D’où ce qu’on a pu entendre du côté de l’expectative ou de l’expectation… D’où aussi cette question : qu’est-ce qui s’est vraiment passé ? Difficile à analyser parce que ça s’est passé précis...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.