Show Less

Jacques Chevalier (1882–1962) et la philosophie française

Jean-François Petit

Brillant agrégé de philosophie à 21 ans, Jacques Chevalier a contribué, plus que tout autre, au rayonnement de la pensée française dans l’entre-deux guerres. Bon connaisseur de Platon et Aristote, disciple de Bergson, il va parcourir toute l’Europe pour faire connaitre Maine de Biran, Pascal et Descartes, tout en s’intéressant de près à la mystique.
Son travail sans précédent d’historien de la philosophie reste encore à découvrir, moins pour son engagement politique discutable que la profondeur de son travail d’historien de la philosophie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Conclusion générale

Extract

Au terme de ce parcours, comment ne pas être amené à constater l’étendue de la centralité de la figure de Chevalier pour la philosophie ? Peut- être eut- il le tort d’abord de vouloir servir la pensée des autres avant d’élaborer un système personnel, ce qui le fit considérer au mieux comme un « historien de la philosophie » ou, au pire, comme un « éclectique », au mauvais sens du terme, alors que sa philosophie est en fait originale et riche. Au moment où des grandes visions du monde prirent leur essor (marxisme, existentialisme sartrien, structuralisme)1, la philosophie de Chevalier, empêchée depuis son engagement politique dans le régime de Vichy, ne pouvait plus guère se développer que de façon souterraine, irri- guant d’autres, balisant des chemins buissonniers d’accès à l’essentiel. Ses plus brillants étudiants, Emmanuel Mounier2 ou Jean Guitton3 pour ne citer qu’eux, volaient déjà de leurs propres ailes, sur des axes et dans des thématiques que Chevalier n’a pas cherché à compromettre4. Les milieux catholiques et les milieux bergsoniens lui doivent en partie leur ré- conciliation. Il a empêché les premiers de se rétracter sur eux- mêmes, dans une vaine recherche d’une philosophie chrétienne, et il permit aux seconds d’être plus largement entendus, malgré la mise à l’Index des œuvres de Bergson5. Bien plus, la philosophie française, dont il fut l’ambassadeur infatigable à travers toute l’Europe, école « issue de la grande tradition de Descartes, qui part...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.