Show Less

Jacques Chevalier (1882–1962) et la philosophie française

Jean-François Petit

Brillant agrégé de philosophie à 21 ans, Jacques Chevalier a contribué, plus que tout autre, au rayonnement de la pensée française dans l’entre-deux guerres. Bon connaisseur de Platon et Aristote, disciple de Bergson, il va parcourir toute l’Europe pour faire connaitre Maine de Biran, Pascal et Descartes, tout en s’intéressant de près à la mystique.
Son travail sans précédent d’historien de la philosophie reste encore à découvrir, moins pour son engagement politique discutable que la profondeur de son travail d’historien de la philosophie.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Bibliographie

Extract

Remarques préliminaires Les archives de Jacques Chevalier ont été déposées en septembre 2011 aux Archives nationales pour constituer le fonds 684 AP. Elles seront accessibles après leur classement au centre de Pierrefitte- sur- Seine. Les pièces de son procès devant la Haute Cour de justice (cote W/3/35) sont déjà consultables. Plusieurs fonds contiennent une partie de la correspondance de Jacques Chevalier, en particulier celle avec Emmanuel Mounier, déposée à l’Institut mé- moire de l’édition contemporaine (cote MNR2 C1-03.08, MNR2 C1-03.09) La section des documents anciens de la bibliothèque de l’Université catho- lique de Lyon contient de nombreux cours et notes de Jacques Chevalier, no- tamment le cours inédit sur Maine de Biran (cote LFCP 9998), certains étant originaires du fonds Jean Lacroix. Une bibliographie a été établie par Maurice Malleret dans Encyclopédie des auteurs du pays montluçonnais (de 1440 à 1994), Cahiers bourbonnais (rue de l’Horloge, Charroux en Bourbonnais). Celle qui suit a été établie par Bernard Trapes, Jacques Chevalier, un Bourbonnais, maître de la pensée française, Centre généalogique et héraldique du Bourbonnais, 1983. Principaux ouvrages philosophiques publiés Étude critique du dialogue pseudo- platonicien de l’Axiochos, sur la mort et l’immortalité de l’âme (thèse complémentaire), Paris, Alcan, 1914. La notion du Nécessaire chez Aristote et chez ses prédécesseurs particulièrement chez Platon (thèse principale), Paris, Alcan, 1915. Essai sur la formation de la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.