Show Less

Le Continent basket

L’Europe et le basket-ball au XXe siècle

Series:

Edited By Fabien Archambault, Loïc Artiaga and Gérard Bosc

L’histoire du basket-ball s’est bâtie sur une erreur, d’ordre géographique. En effet, elle a longtemps consacré les États-Unis comme son centre unique, négligeant ce que les autres parties du monde avaient apporté à la balle au panier. Celle-ci est pourtant marquée par une diffusion planétaire, étonnamment rapide, avant les années 1920.
Ce livre réunit pour la première fois les meilleurs spécialistes de la question, et éclaire sous un jour nouveau les destinées du basket sur le Vieux Continent. C’est en Suisse que naît la Fédération internationale, en Allemagne que ce sport accède au statut olympique, dans les Pays Baltes qu’il est élevé à un haut niveau, tandis que l’ensemble des pays méditerranéens l’adopte comme une pratique majeure.
Sport par excellence des classes moyennes européennes, le basket-ball, initialement conçu comme un « anti-football » rationel et moderne, devient un des terrains privilégiés des affrontements de la Guerre froide. Dès lors, son histoire devient un outil privilégié pour saisir, en mouvement, une large part des dynamiques politiques et culturelles européennes, ainsi que la façon dont joue sur ces sociétés la référence américaine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Préface (José Simionek / Éric Vial)

Extract

11 Préface José Simionek Arbitre Régional Île-de-France Éric Vial Professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Cergy-Pontoise (laboratoire AGORA) Peut-être Fabien Archambault, Loïc Artiaga et Gérard Bosc, les responsables de ce beau volume, auraient-ils pu s’adresser, pour le préfacer, à un universitaire sinon basketteur ou d’une taille lui permettant de s’insérer dans l’aventure des « grands » hommes, pour reprendre le titre d’un de leurs précédents ouvrages1, du moins ne s’amusant pas à professer des opinions churchilliennes sur le sport ou à marmonner des choses sur les exercices qui en relèvent mais où le ballon n’est même pas ovale2 (ou qui ne nécessitent pas d’alterner skis et carabine : il est parfois question de rugby dans les pages qui suivent, même si c’est de façon incidente). Cela aurait pu éviter qu’il soit nécessaire d’associer cet historien quelque peu éloigné du sujet et un arbitre – que ses activités professionnelles amènent par ailleurs à fréquenter l’histoire et à gérer des historiens ainsi que quelques autres universitaires d’une discipline réputée circonvoisine, en regrettant peut-être parfois de ne pas disposer de la panoplie règlementaire des pénalités et des expulsions à l’encontre d’iceux, mais c’est une tout autre histoire. Il y a donc eu association entre un bavard et un compétent, ceci étant une appréciation du premier d’entre eux, pour écrire cette préface à quatre mains, ce qui n’est pas plus simple avec clavier(s) et écran(s) que...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.