Show Less

Regards croisés sur la banlieue

Edited By Juliet Carpenter and Christina Horvath

Les banlieues populaires occupent une place particulière dans l’imaginaire français contemporain. Depuis les années 1980, elles se voient progressivement assignées à des images stéréotypées et des identités négatives qui reflètent avant tout les peurs des classes dominantes. Nombreux sont les médias, les politiques et mêmes les chercheurs qui tendent à remettre en cause l’appartenance des banlieues à l’espace commun, contribuant ainsi à l’écart qui les sépare du reste de la société.
Les textes rassemblés dans ce volume s’efforcent à faire entendre les voix et préoccupations authentiques des résidents des « cités sensibles ». Comment débarrasser les banlieues des stigmates qui les enferment ? Comment saisir leur complexité et les multiples facettes de leur réalité ? Comment relever le défi qu’elles posent, développer leur potentiel et saisir les opportunités qu’elles offrent ?
Ce volume collectif fait appel aux spécialistes d’une dizaine de disciplines pour explorer la manière dont les banlieues sont représentées dans les discours publics, la culture populaire et les arts. Rassembler les résultats des dernières recherches dans une quinzaine de chapitres accompagnés de bibliographies détaillées et inviter le lecteur à repenser les enjeux de la ville du demain, telles sont les principales ambitions de cet ouvrage.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Introduction (Juliet Carpenter et Christina Horvath)

Extract

9Introduction Juliet Carpenter et Christina HorvatH Oxford Brookes University Je viens de là où on échange, je viens de là où on s’mélange Moi, c’est l’absence de bruits et d’odeurs qui me dérange Je viens de là où l’arc-en-ciel n’a pas six couleurs mais dix-huit Je viens de là où la France est un pays cosmopolite. […] Je viens de là où on est fier de raconter d’où l’on vient J’sais pas pourquoi mais c’est comme ça, on est tous un peu chauvin J’aurais pu vivre autre chose ailleurs, c’est tant pis ou c’est tant mieux C’est ici que j’ai grandi et que je me suis construit… Je viens de la banlieue. Grand Corps Malade, « Je viens de là » (2009) Les  banlieues  populaires  occupent  une  place  particulière  dans  l’imaginaire français contemporain. Après les émeutes récurrentes des  années 2000, l’attaque du 7 janvier 2015 contre Charlie Hebdo et celle de  l’Hyper Cacher,  porte  de Vincennes  à  Paris,  le  9  janvier,  ont  été  présentées par  les médias comme de nouvelles preuves de  la  rupture  qui  opposerait  les  habitants  des  centres  urbains,  prompts  à  exprimer  leur solidarité avec Charlie et les résidents des périphéries qui oscillent  entre leur désir de partager la tristesse des familles des victimes et le  rejet des caricatures de Mahomet publiées en 2006. Dans un article paru  dans Le Monde une semaine après ces actes de violence qui ont secoué  la France, Sylvia Zappi  s’interroge  sur...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.