Show Less

Paradoxes du plurilinguisme littéraire 1900

Réflexions théoriques et études de cas

Series:

Edited By Britta Benert

L’ouvrage s’inscrit dans un champ de recherches en pleine expansion depuis le nouveau millénaire, le plurilinguisme littéraire, et qui a pour originalité d’historiciser le propos en explorant une période charnière, la fin du XIX e siècle.
Aucun ouvrage existant n’est vraiment centré sur ce tournant du siècle, moment où la doxa de pureté de la langue et les esprits nationalistes tendent à promouvoir, voire à imposer l’idéal du monolinguisme et où, parallèlement, persiste à travers l’Europe et le monde un nombre important de situations et d’expérimentations diverses à contre-courant du monolinguisme puriste.
Fruit d’un colloque qui s’est tenu dans le cadre du XX e Congrès de l’Association Internationale de Littérature Comparée à l’Université de la Sorbonne, à l’été 2013, les 14 contributeurs du présent volume interrogent cette situation paradoxale à partir de textes littéraires et de leurs auteurs, et contribuent à éclairer les différentes strates du plurilinguisme littéraire 1900 en leur complexe et souvent ambivalent enchevêtrement politique, éthique et esthétique – dont les problématiques ne sont pas sans rappeler les paradoxes du monde actuel dans un contexte où mondialisation et repli identitaire coexistent souvent.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Première partie. Pour une (nouvelle) histoire littéraire : le plurilinguisme 1900 dans différentes aires culturelles

Extract

première partie pour uNe (Nouvelle) histoire littéraire : le pluriliNguisme 1900 daNs différeNtes aires culturelles Hétéroglossie intralingue et interlingue1 dans le symbolisme français K. Alfons knauth Ruhr-Universität Bochum Introduction « [C]e sacré, les Anglais diraient bloody, symbolisme, dont je dois encore parler ici » (Verlaine, 1972 : 393) – cette phrase de Verlaine que je fais mienne dans la mesure où le symbolisme français a été au départ de mes recherches sur la poésie et le plurilinguisme littéraire exemplifie très pertinemment la matière que je me propose de traiter dans cet exposé : à savoir les écarts intralingues et interlingues comme phénomène stylistique du symbolisme français, y compris les mouvements adjacents ou diver- gents du décadisme et de l’école romane, le tout situé dans le contexte plus général d’une poétique, d’une politique et d’une histoire du plurilinguisme occidental. Une attention particulière sera portée au plurilinguisme – ma- nifeste ou latent – dans l’œuvre de Verlaine et de Rimbaud. Le symbolisme français en tant que mouvement cosmopolite et international marque un seuil important dans l’histoire du plurilinguisme littéraire en France et en Europe. D’un côté, il est emporté par la dynamique d’un Weltverkehr et d’une Weltliteratur en plein essor, et de l’autre, il est ancré, voire enraciné, dans un patriotisme gallicentrique, au mieux un 1 La distinction entre hétéroglossie « intralingue » et « interlingue » remonte à Mikhaïl Bakhtine dont le « plurilinguisme » ou...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.