Show Less

Concurrences interrégionales Europe–Asie au XXIe siècle

Series:

Edited By Pierre Chabal

Cet ouvrage rassemble une trentaine de chapitres rédigés par des auteurs en poste dans la plupart des pays couverts par cette approche plurielle. Il donne la parole à des analystes menant leurs recherches dans ces pays situés au cœur de la construction de l’Asie régionale. C’est le volume compagnon d’un autre livre collectif – Une nouvelle Asie ? L’Organisation de Coopération de Shanghai.
La démarche collective des auteurs consiste à vouloir comprendre l’Asie de l’après-guerre froide en mêlant approches institutionnelles, culturelles, historiques, politiques, économiques comparées afin de résister à deux biais : l’ethnocentrisme, qui consisterait à juger l’Asie à partir d’un a priori, par exemple européen ; et le réductionnisme, qui suggèrerait de voir dans les institutions régionales la forme « essentielle » des relations et des concurrences entre les régions. Dans l’après-guerre froide, les régions mondiales ne relèvent pas d’une dynamique conjoncturelle depuis 1991 ou même depuis 1945. La « dynamique régionale », qui prend le relais des alliances du XIX e et avant, façonne le monde de manière profonde depuis des années 1920. C’est dans l’entre-deux guerres (1934) que l’Entente Baltique et l’Entente Balkanique ont commencé de construire un nouvel ordre régional pluri-centré, puis les pays du Bénélux ont offert à celui-ci le concept de « communauté » et la réalité qui inspirera l’Europe.
Au-delà de la connaissance des régions, il s’agit de réfléchir à la signification d’une institutionnalisation multilatérale pluri-régionale qui relie les sous-continents entre eux, à commencer par les « dialogues » ou « sommets » interrégionaux eurasiens ou eurasiatiques.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Partie II: Des ruptures historiques aux coopérations concrètes

Extract

Partie ii Des ruPtures historiques aux CooPérations ConCrètes 101 Héritages historiques de la colonisation 1598-1914 dans les relations Europe-Asie John BarZman Université du Havre, France (traduit de l’anglais par P. Chabal) Les relations Europe-Asie existent depuis plus de deux mille ans mais l’héritage de quatre siècles d’activités coloniales européennes en Asie est particulièrement pertinent dans les discussions actuelles entre les deux continents. Quelques faits récents en témoignent. En 2012, la France a rendu des manuscrits volés en Corée il y a plus d’un siècle. Cet héritage de l’ère du colonialisme européen est une grande nouvelle aujourd’hui en Corée. Le premier lot de livres royaux coréens pillés par les militaires français il y a 145 ans est rentré à la maison jeudi. Les troupes françaises avaient emporté des centaines de manuscrits coréens et mis feu à cinq mille de plus en attaquant une bibliothèque royale en 1866 sur une île au large de la côte ouest. Après 20 ans de négociations, la France a décidé [en 2011] de restituer les livres sur la base d’un « bail renouvelable » en conformité avec la loi française.1 Un collègue coréen dissertant sur les valeurs asiatiques2 doit reconnaître, avant une discussion objective des avantages et inconvénients du confucianisme, que « les défenseurs du confucianisme soutiennent l’utilité des valeurs confucéennes et critiquent la position des d...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.