Show Less

Documents diplomatiques français

1971 – Tome II (1er juillet – 31 décembre)

Series:

Edited By Ministère des Affaires étrangères

En plein cœur de l’été, le monde occidental tout entier est bousculé par la décision prise par le président Nixon le 15 août 1971 de supprimer la convertibilité du dollar en or. Depuis les accords de Bretton Woods en 1944, instaurant un système de changes fixes entre monnaies, et reconnaissant au dollar le rôle de monnaie de réserve, la monnaie américaine est au cœur du système monétaire international. Mais, confronté à l’accumulation des déficits américains et à l’imminence d’une crise, Richard Nixon décide l’inconvertibilité du dollar et une surtaxe sur les importations. Ces mesures sont prises sans aucune concertation avec les partenaires européens, qui tentent de « définir une attitude concertée et si possible commune ». D’où de multiples rencontres internationales, en particulier celle des Açores où le président Pompidou rencontre le président Nixon les 13 et 14 décembre, à l’origine des accords de la Smithsonian Institution qui signent la fin du système de 1944.
L’accord quadripartite sur Berlin du 3 septembre 1971 réaffirme les droits et les responsabilités des quatre grandes puissances, sauvegarde la liberté de Berlin-Ouest et donne à la RFA une liberté d’action pour déployer l’ Ostpolitik. Parallèlement la diplomatie française est particulièrement présente dans les pays d’Europe de l’Est, en particulier en Union soviétique.
Les relations de la France avec les pays du Proche-Orient continuent de se développer : Arabie saoudite, Irak, Iran, surtout la Libye dont le vice-président est reçu par le président Pompidou.
En Asie, alors que la République populaire de Chine est enfin admise aux Nations unies, et que les négociations pour le retour de la paix au Vietnam piétinent, la grande affaire est celle de la prise de contact directe entre Washington et Pékin avec la visite programmée pour le début de l’année 1972 du président Nixon en Chine.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Avertissement

Extract

Autant le premier semestre de l’année 1971 était rythmé par des négo­ ciations en tous sens, autant le second est bousculé par la crise monétaire qui secoue le monde occidental tout entier. L’origine en est la décision prise par le président Nixon le 15 août 1971 de supprimer la converti­ bilité du dollar en or. Depuis les accords de Bretton Woods en 1944, instaurant un système de changes fixes entre monnaies, et reconnaissant au dollar le rôle de monnaie de réserve, la monnaie américaine est au cœur du système monétaire international. Mais l’accumulation des déficits américains dans les années cinquante et soixante et le coût de la guerre du Vietnam entraînent de fortes tensions et un dérèglement du système. En 1971, pour la première fois la balance commerciale des États­Unis est déficitaire. Devant l’imminence de la crise (au cas où les banques centrales demanderaient la convertibilité de leurs réserves dollar en or), Richard Nixon décide l’inconvertibilité du dollar, le gel des salaires et des prix, des réductions d’impôts et une surtaxe sur les importations (docs. 67 et 76). Ces décisions sont prises sans aucune con­ certation avec les partenaires européens. Les bases du système moné­ taire et commercial international sont sapées pour plusieurs années. Tous les secteurs de la vie sont affectés par cette décision...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.