Show Less

Anna Akhmatova et la poésie européenne

Series:

Tatiana Victoroff

À partir de la figure centrale d’Anna Akhmatova, emblématique de l’âge d’argent russe, à travers les complexes rapports d’opposition et de filiation que la poésie russe entretient avec l’Europe depuis le début du XIX e siècle, des chercheurs, des poètes, des traducteurs s’interrogent sur l’existence d’une « poésie européenne », unifiée par le regard de celle qui, de son pays à la frontière de deux continents, y est à la fois extérieure et en est très profondément l’héritière. Les notions comparatistes traditionnelles d’analogie, de parenté et d’influence se laissent préciser et affiner au regard d’une œuvre composée comme un immense chœur accordé selon de nouvelles lois et faisant de la parole poétique une source, voire la seule, de l’existence, dépassant peut-être ainsi toute notion de poésie nationale pour toucher à l’universel.
Les contributions de chercheurs comparatistes ou slavisants, français et russes, s’organisent selon plusieurs axes – Akhmatova en dialogue avec les poètes européens ; Akhmatova comme poète européen ; les questions de traduction et de transmission – mais l’ouvrage inclut également les témoignages de poètes et d’intellectuels au sujet de leur rencontre avec Akhmatova ou à travers la lecture de ses vers. Il propose également de nouvelles traductions d’Akhmatova en français. Enfin, des poèmes inédits d’auteurs européens contemporains qui ont composé sous l’inspiration akhmatovienne témoignent de l’écho européen d’une voix contre laquelle la censure s’est acharnée sans l’étouffer et qui reste un surgeon toujours fécond dans la lignée de la poésie la plus existentielle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Chapitre IIPoésie russe – poésie européenne ?

Extract

chapitre ii poésie russe – poésie européenne ? « Россия духовно дома только в Европе » (Владимир Вейдле) « La patrie spirituelle de la Russie est en Europe » (Vladimir Weidlé) 155 Les figures d’Akhmatova et de Tsvetaeva dans le contexte poétique européen Véronique lossky Université de Paris IV Sorbonne Anna Ahkmatova (dans les années 1960) Marina Tsvetaeva (1911) (Chronique photographique de la vie de la poète, réd. L. Mnoukhine et A. Saakantz, Moscou, Ellis Lak, 2000. Photo M. Volochine) Un phénomène inattendu et marquant de la brillante période que l’on appelle communément « Âge d’argent de la culture russe » au début du XXe siècle est l’apparition de poètes majeurs dont deux sont des femmes. Non pas que des poètes-femmes n’aient jamais existé avant ces deux- là1. Certes, il y en eut beaucoup et depuis longtemps, mais elles étaient pour la plupart mineures, se plaçant en marge du grand flot poétique moderne. Tandis que celle de Petersburg et celle de Moscou ont marqué 1 Voir Kelly Catriona, A History of Russian Women’swriting, 1820-1992, Oxford, Clarendon Press (1994). On lira aussi avec intérêt sur ce sujet le livre d’Ekonen Kirsti (Finlande) Créateur, sujet, femme : les stratégies de l’écriture féminine dans le symbolisme russe, Moscou (2011) (en russe). Anna Akhmatova et la poésie européenne 156 leur temps par l’ampleur de leur œuvre et aussi leurs modes d’expression, leur système de valeurs et leurs thèmes poétiques respectifs....

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.