Show Less

Anna Akhmatova et la poésie européenne

Series:

Edited By Tatiana Victoroff

À partir de la figure centrale d’Anna Akhmatova, emblématique de l’âge d’argent russe, à travers les complexes rapports d’opposition et de filiation que la poésie russe entretient avec l’Europe depuis le début du XIX e siècle, des chercheurs, des poètes, des traducteurs s’interrogent sur l’existence d’une « poésie européenne », unifiée par le regard de celle qui, de son pays à la frontière de deux continents, y est à la fois extérieure et en est très profondément l’héritière. Les notions comparatistes traditionnelles d’analogie, de parenté et d’influence se laissent préciser et affiner au regard d’une œuvre composée comme un immense chœur accordé selon de nouvelles lois et faisant de la parole poétique une source, voire la seule, de l’existence, dépassant peut-être ainsi toute notion de poésie nationale pour toucher à l’universel.
Les contributions de chercheurs comparatistes ou slavisants, français et russes, s’organisent selon plusieurs axes – Akhmatova en dialogue avec les poètes européens ; Akhmatova comme poète européen ; les questions de traduction et de transmission – mais l’ouvrage inclut également les témoignages de poètes et d’intellectuels au sujet de leur rencontre avec Akhmatova ou à travers la lecture de ses vers. Il propose également de nouvelles traductions d’Akhmatova en français. Enfin, des poèmes inédits d’auteurs européens contemporains qui ont composé sous l’inspiration akhmatovienne témoignent de l’écho européen d’une voix contre laquelle la censure s’est acharnée sans l’étouffer et qui reste un surgeon toujours fécond dans la lignée de la poésie la plus existentielle.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Bibliographie sélective : Akhmatova en Europe

Extract

Composée par Nicolas SCHWALLER (Université de Strasbourg), évelyne ENDERLEIN (Université de Strasbourg) et Marco SABBATINI (Università di Macerata) sur la base des archives du professeur Carlo Riccio, du recueil de Marie Gribomont, Présence d’Anna Akhmatova en Europe francophone, Presses universitaires de Louvain (1987) et des traductions et études récentes sur Anna Akhmatova en langues européennes. Traductions et œuvres d’Akhmatova (traductions intégrales, anthologies ou regroupements de textes) Traductions françaises Poésies (prés. et trad. Sophie Laffite), Seghers (1959) « Poème sans Héros » (extraits trad. Jean Blot), in : Preuves (mars 1962, n° 133) puis « Requiem » (trad. Jean Blot), in : Preuves (juin 1964, n° 160). « Requiem » suivi de « Premier avertissement » et de « Visite nocturne » par Anna Akhmatova (trad. Michel Aucouturier), in : Esprit (juillet 1964). Anna Akhmatova (Jeanne Rude), Seghers (coll. Poètes d’aujourd’hui) (1968). « Chant de l’ultime rencontre » (trad. Jean-Marc Bordier), in : La Nouvelle Revue française (n° 239, novembre 1972). Poème sans Héros. Requiem et autres œuvres (prés. et trad. Jeanne et Fernand Rude), Maspero (1982). En route par toute la terre (trad. Christian Mouze), éd. Alidades (1995). Requiem (trad. Paul Valet), éd. de Minuit (1996). Anthologie (trad. Jacques Burko), Orphée / La Différence (1997). Autres poèmes (trad. Henry Deluy), Farrago (1998). Le vent de la guerre, La Lune au Zénith, Mort (trad. Christian Mouze), éd. Harpo (2003). Requiem (trad. Sophie Benech), éd. Interférences (2005). Le Roseau (trad. Christian Mouze), éd. Harpo (2007). Poème sans...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.