Show Less

Brève histoire de la Poste en France

Depuis 1945

Series:

Edited By Muriel Le Roux and Sébastien Richez

Cette brève histoire de la Poste après la Seconde Guerre mondiale a été écrite à partir d’archives publiques de l’administration et de l’entreprise, d’entretiens avec les acteurs, de lecture des rapports de l’Assemblée nationale et du Sénat, de la presse et de documents syndicaux. Les huit contributeurs, spécialistes de l’histoire de la Poste contemporaine, ont scruté cette administration devenue une entreprise afin d’en souligner les singularités et les invariants – les missions de service public – mais aussi expliquer en quoi la Poste a été et reste le miroir de la société française. On y évoque la Poste et ses relations avec l’État, la Poste et son environnement local et international ; cela donne à voir son organisation, son imbrication avec les territoires via l’évolution des transports et des techniques qui sous-tendent ses services. On y découvre aussi la façon dont les postiers ont dû et su composer avec ces changements.
Leurs contributions forment une courte synthèse suggérant une revisite de ce que nous croyions savoir sur cette institution. Loin d’être exhaustif, cet opus a donc pour ambition de lutter contre les idées reçues.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

La Poste et les évolutions techniques (Bruno Mahouche)

Extract

73 la Poste et les évolutions techniques Bruno mAhouche À partir de 1945, la Poste qui joue un rôle important d’auxiliaire des échanges du pays connaît une croissance rapide du trafic postal. De 1948 à 1962, le trafic postal passe de 4,6 milliards d’objets à 8,3 milliards en 1962. Alors que la moyenne des lettres par habitant augmente de 35 en 1913 à 50 en 1938, elle passe à 80 en 1960. Le nombre de comptes courants triple en vingt ans, passant en 1946 de 2,1 à environ 6 millions en 1965. Le seul centre de chèques postaux de Paris voit le nombre d’opérations quadrupler entre 1946 et 1966. La structure du trafic postal évolue aussi profondément : si la lettre reste largement majoritaire, 58 % en 1960, le trafic des paquets et des imprimés croît rapidement tout en se révélant plus rentables que les lettres. Or, dans les années 1950, la Poste doit faire face à cette croissance du trafic postal avec des moyens techniques qui n’ont que peu évolué depuis le début du XXe siècle. Administration d’État, elle est soumise à des règles budgétaires classiques dans le cadre du budget annexe, mais doit financer elle- même ses investissements soit par l’emprunt, soit par l’excédent des recettes d’exploitation sur les dépenses de fonctionnement sans pour autant être maîtresse de ses tarifs. Jusqu’au IIIe Plan, le secteur postal n’est considéré comme un secteur ni vital ni...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.