Show Less

DéterminationS

Series:

Antoine Gautier, Eva Havu and Dan Van Raemdonck

Attestée, de manière métalinguistique ou non, dès le XV e siècle, par le biais également des termes déterminer, déterminé et indéterminé, la notion de détermination est employée tantôt dans la définition de l’adverbe, tantôt dans l’analyse du temps verbal, pour distinguer passé simple et passé composé, tantôt encore pour décrire des relations de dépendance morphologique, tantôt enfin dans le cadre de la sémantique nominale et référentielle.
En grammaire, où se croisent acceptions héréditaires et empruntées, la notion renvoie à une opération de spécification dont les agents sont les déterminants. La tradition chaotique du terme les verse tantôt parmi les classes de mots (adjectifs déterminatifs, non qualificatifs, pour la grammaire scolaire, puis déterminants depuis Wagner et Pinchon (1962), à partir du determiner de Bloomfield (1933)), tantôt parmi les fonctions, tantôt un peu dans les deux. Les différentes théories redessinent les territoires et font voyager les items au gré de la place qui leur est réservée dans leur système.
Les contributions de ce volume visent à approcher et à éclairer davantage, parfois d’une lumière nouvelle, la notion de détermination, qui est encore loin d’être parfaitement circonscrite.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Acquisition de la détermination nominale en français L3 et en anglais L3 chez des apprenants libanais (Pascale El Hadj)

Extract

199 Acquisition de la détermination nominale en français L3 et en anglais L3 chez des apprenants libanais Pascale el Hadj Université de Nantes 0. Introduction Notre étude porte sur l’interférence des langues sources (LS), l’arabe libanais (L1) et la première langue étrangère, le français (FrL2) ou l’anglais (angL2), sur l’acquisition de la détermination nominale d’une deuxième langue étrangère, le français (FrL3) ou l’anglais (angL3) par des sujets scolarisés au Liban. Nous analysons le lecte des apprenants lors d’une activité discursive semi- guidée à l’oral, en accord avec l’approche des lectes des apprenants issue de la conception fonctionnaliste de l’acquisition des langues (cf. Klein & Dimroth 2009). Dans cet article, nous nous intéressons à l’acquisition de la structure interne du syntagme nominal (SN) utilisée pour introduire des entités (protagonistes et objets) par des apprenants ayant une L1 typologiquement éloignée de leur L2 et L3, à l’emprunt des LS et aux formes idiosyncrasiques qui reflètent la logique interne du système du lecte des apprenants étudiés. Notre travail s’articule autour des questions suivantes : – Quelles sont les ressemblances et les différences entre l’acquisition du SN en FrL3 et en ang L3 ? – Quel est l’impact de l’âge sur l’apparition ou la disparition des formes idiosyncrasiques ? – Quel est le rôle des LS, la L1 et la L2, sur l’acquisition des moyens linguistiques et leur utilisation en L3 ? Cette contribution est divisée en quatre parties. Les deux premi...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.