Show Less

La phrase autonome

Théorie et manifestations

Series:

Edited By Jean-Claude Anscombre, Bernard Darbord, Alexandra Oddo and César García de Lucas

Les problèmes que pose une approche linguistique de la phrase autonome ne sont pas nouveaux : ils reviennent à l’ordre du jour par suite de l’intérêt porté à des champs qui n’avaient pas été encore assez envisagés comme objet d’étude. Ainsi les proverbes et les sentences, les routines formulaires, les phrases situationnelles ; mais aussi des thèmes plus anciennement connus mais quelque peu négligés, comme les exclamatives ou encore les phrases averbales.
Il faut aborder d’abord le problème de la définition de la phrase autonome : on admet généralement qu’il s’agit d’unités phrastiques ayant comme caractéristiques d’être syntaxiquement indépendantes de leur entourage (autonomie syntaxique) et d’être interprétables sans recours à cet entourage (autonomie sémantique).
Par ailleurs, les phrases autonomes sont considérées par beaucoup comme des unités figées, ce qui interroge d’une part leur statut lexical et d’autre part leur relation exacte au figement, dans la mesure où certains cas semblent peu convaincants.
Le but de l’ouvrage est de faire le point sur ces questions en réunissant des chercheurs travaillant dans tout ou partie de ce domaine, et sur une ou plusieurs langues.

Prices

Show Summary Details
Restricted access

Bibliographie

Extract

ACHARD-BAYLE, G. (2012), « Que faire des proverbes non métaphoriques- métamorphiques ? », dans Les proverbes, le réel et le métaphorique… (Aliento suite), Hypothèses, [en ligne ; consulté le 22/06/2015]. ACHARD-BAYLE, G. (2015), « Les niveaux de l’analyse… parémique », dans Aliento – Concepts éthiques et moraux : approches multiculturelles et interdisciplinaires – Sémantique des énoncés prémiques, 6, M. S. Ortola (ed.). Nancy : PUN, 265-289. ALARCOS, E. (1971), « Lingüística estructural y funcional », dans Comunicación y lenguaje, R. Lapesa (coord.). Madrid : Karpos, 47-61. ALONSO-CORTÉS, A. (1999), « Las construcciones exclamativas. La interjección y las expresiones vocativas », dans Gramática descriptiva de la lengua española, I. Bosque, V. Demonte (eds.). Madrid : Espasa Calpe, III, 3993-4050. ALONSO-CORTÉS, Á. (2001), « Rasgos activos y ergativos del español ». Santiago de Compostela : Verba 28, 187-206. ALVARADO ORTEGA, M. B. (2007), « Las fórmulas rutinarias como unidades fraseológicas ». Alicante : E.L.U.A., 9-20. ALVARADO ORTEGA, M. B. (2008), Las fórmulas rutinarias en el español actual. [Thèse doctorale en ligne : ; consultée le 15 novembre 2014]. ALVARADO ORTEGA, M. B. (2010), Las fórmulas rutinarias del español : teoría y aplicaciones. Frankfurt : Peter Lang. AMEKA, F. (1992), « Interjections : The universal yet neglected part of speech ». Amsterdam : Journal of Pragmatics, 18, 101-118. ANDERSEN, H. L. (1997), Propositions parenthétiques et subordination en français parlé. Copenhague : Université de Copenhague [Thèse doctorale iné- dite]. ANONYME (1864), Summa totius Logicæ Aristotelis. Parma. [En ligne : ; consulté le 15 novembre 2014.] ANONYME, Le Roman...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.