Show Less
Restricted access

Mission en retour, réciproque et interculturelle

Étude sur la présence chrétienne africaine en Belgique

Series:

Mupeke (Paul) Dibudi Way-Way

Cet ouvrage étudie la contribution de la diaspora chrétienne africaine en Europe, à travers la présence des Églises et des pasteurs, à la mission de l’Église chrétienne au XXI e siècle. En d’autres termes, celui qui avait reçu la mission hier devient missionnaire envers celui qui jadis fut son « Évangélisateur ».
Il s’agit du grand thème que plusieurs africanistes occidentaux appellent : Mission en retour, mission réciproque ! Se penchant sur ce nouveau phénomène religieux encore peu étudié, l’auteur aborde ici une réflexion théologique principalement missiologique pouvant inspirer des initiatives concrètes en faveur du dialogue interculturel.
Si jusqu’à présent, l’Église en Afrique est classée du côté de celles qui ont reçu et bénéficient des entreprises missionnaires, le temps est venu pour le christianisme africain, écrivait John Mbiti, d’aller au-delà des mers et d’apporter en retour une présence chrétienne aux pays, aux valeurs et aux mouvements d’idées en Europe, en Amérique et en Asie.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 5. La mission dans le contexte de la mondialisation

Extract

| 165 →

CHAPITRE 5

La mission dans le contexte de la mondialisation1

Au cours des années 1980, la société internationale a connu des évolutions structurelles rapides, dues en particulier à l’expansion planétaire de l’économie de marché et à la fin de la guerre froide. Ces changements ont été signifiés, dans une acception plus économique, par les termes de « mondialisation », ou encore « globalisation »2.

En effet, les opinions divergent sur la signification du mot, étant donné qu’il recouvre un phénomène complexe à définir. Cependant, ce qu’il évoque est considéré comme irréversible, et s’impose comme un nouveau paradigme de l’histoire actuelle. Jean Paré3 présente deux caractéristiques de ce paradigme : l’interdisciplinarité et le dialogue interculturel et interreligieux. Le paradigme des derniers siècles reposait sur la spécialisation, et même l’ultraspécialisation, ce qui selon lui a conduit à toutes sortes d’aberrations. Il estime que pour bien lire et comprendre n’importe quel phénomène, il s’avère nécessaire de se mettre à l’écoute des diverses disciplines de la recherche : les disciplines scientifiques, mais aussi philosophiques et religieuses. Cela impose d’entrer en dialogue avec diverses traditions et diverses branches du savoir.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.