Show Less
Restricted access

Voies et voix de l’islam européen

Maria Luisa Maniscalco

L’enracinement en Europe des musulmans issus de l’immigration peut être considéré comme l’un des événements les plus considérables de la deuxième moitié du siècle dernier. Aujourd’hui il n’est désormais plus possible de penser au développement de nos sociétés européennes sans considérer le rôle actif que les musulmans ont à l’intérieur de celles-ci ; leur « européanisation » et l’« islamisation » de l’Europe représentent des processus considérables d’intégration dans l’intégration.
Cet ouvrage analyse, avec un vue sociologique et post-nationale, les voies d’une rencontre entre Europe et islam : les modèles d’intégration, le rôle des femmes et des jeunes, le statut de minorité, la nécessité de réviser et d’adapter les catégories d’interprétation de la réalité et de modifier l’habitus mental et les pratiques.
D’où la présence de plusieurs communautés à la recherche d’une nouvelle identité, qui tentent de se coordonner mais qui peinent à trouver un sentiment commun, bien que même l’idée de la Oummah (la communauté des croyants) représente un archétype persistant très suggestif.
Le profil de l’islam en Europe est très complexe, pluriel et avec un potentiel de développement très diversifié. Beaucoup de voix et de voies représentent l’identité et les trajectoires d’un possible islam européen qui reste largement à inventer.
Show Summary Details
Restricted access

Observations finales

Extract



Dans cet ouvrage, nous avons tenu à démontrer que des changements importants sont en train de se produire en Europe, où l’islam représente une réalité bien établie, en croissance et toujours plus visible. S’il est vrai qu’il est ardu de voir ce qui change et comment les choses changent lorsqu’un processus est en cours, il a toutefois été possible d’identifier certaines tendances. Les transformations qui se produisent aujourd’hui dans nos pays n’affectent pas tellement les dimensions matérielles, même si elles ne doivent pas être considérées comme tout à fait marginales, mais plutôt les relations sociales, le modèle normatif, la différenciation sociale et culturelle.

Une pluralité désormais bien installée modifie, de façon plus ou moins consciente, le sentiment traditionnel que l’Europe a d’elle-même comme d’un ensemble « blanc, occidental et chrétien ». À l’avenir, toute réflexion sur l’identité européenne devra tenir compte de la dimension musulmane. Cette situation met les Européens au banc d’essai car ils sont confrontés à des mentalités et des coutumes différentes, à une autre conception des rapports entre individus et au sein des communautés qui, d’une part, sont fondées sur des valeurs et des modèles nés hors du monde occidental et, d’autre part, demandent à être respectés et reconnus. Les musulmans souhaitent être considérés comme faisant partie de la culture, de l’histoire et de la civilisation européennes.

Mais l’islam est...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.