Show Less
Restricted access

La Grande Guerre en musique

Vie et création musicales en France pendant la Première Guerre mondiale

Series:

Edited By Florence Doé de Maindreville and Stéphan Etcharry

Qu’elle permette d’oublier les horreurs vécues, de donner du courage aux soldats et à leur famille, de souder une nation face à l’ennemi, d’accompagner la mémoire des disparus et de réconforter les survivants, la musique a occupé une place importante durant la Grande Guerre. Inscrit dans une dynamique de recherche scientifique, ce livre propose des enquêtes originales sur la vie musicale au front et à l’arrière. Centré sur la création artistique, il apporte des éclairages inédits, notamment sur la façon dont les compositeurs et les interprètes ont vécu leur art dans un moment aussi critique de l’histoire, et soulève de nombreuses questions : quelles sont les motivations des musiciens à poursuivre leur activité dans un contexte aussi dramatique ? La musique est-elle vécue comme engagement offensif ou comme échappatoire ? Comment les musiciens sont-ils perçus au front par les autres soldats ? Comment les compositeurs, à l’avant comme à l’arrière, se positionnent-ils face à la création ? Voici quelques-unes des questions qui traversent ce livre, lequel, au fil des chapitres consacrés tour à tour à des acteurs plus ou moins célèbres du monde artistique, à des œuvres, au problème de l’édition ou encore à la vie culturelle à Paris et en province, trame un panorama musical de cette France en guerre.
Show Summary Details
Restricted access

Notices biographiques

Extract



Jean-Christophe Branger, agrégé et docteur en musicologie, est maître de conférences habilité à l’université de Saint-Étienne. Ses travaux portent principalement sur la musique française sous la IIIe République avec une attention particulière accordée aux œuvres de Massenet, Bruneau ou Debussy.

Agrégée, docteur en musicologie et diplômée du CNSM de Paris, Florence Doé de Maindreville est maître de conférences à l’université de Reims Champagne-Ardenne et rattachée au Centre d’Études et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHIC, EA 2616). Elle est également associée à l’équipe de recherche « Patrimoines et Langages Musicaux » (PLM, EA 4087, université de Paris Sorbonne). Ses travaux portent sur la musique de chambre française sous la IIIe République, le quatuor à cordes en particulier : histoire et analyse d’œuvres, édition musicologique de partitions. L’étude de la vie musicale et des sociétés de concert de cette période constitue un second axe de recherche.

C’est en qualité de spécialiste de la musique vocale baroque que Georgie Durosoir a accompli sa carrière à l’université Paris-Sorbonne dont elle est professeur émérite, et au Centre de Musique Baroque de Versailles. Depuis quelques années, exploitant un important fonds d’archives familiales, elle s’investit dans un nouveau domaine de recherche : la vie musicale dans la Grande Guerre (conférences, articles, colloques). Grâce à une première journée d’étude (Dax, 2005), elle a suscité l’intérêt...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.