Show Less
Restricted access

Action locale et développement rural en Europe

Le modèle européen LEADER 2007–2013

Series:

Pascal Chevalier

Cet ouvrage a un triple objectif. Il permet d’abord de revenir sur l’émergence de nouveaux espaces et scènes de l’action publique locale et sur la diversification des ressources mobilisées par les acteurs qui contribuent à la construction pluraliste des politiques d’aménagement rural. Il permet aussi d’interroger les différentes caractéristiques des transformations de l’action publique dans un contexte de nouvelles formes de coordination entre acteurs publics et acteurs privés. Dans une perspective résolument géographique, cet ouvrage permet enfin d’appréhender le territoire comme lieu de gestion et de projets de développement rural.
Partant de ces trois entrées, ce livre questionne l’action publique en prenant comme exemple la politique européenne de développement rural. Au-delà de son contenu intrinsèque et de son mode d’élaboration, c’est sa mise en œuvre dans les territoires ruraux qui retient ici l’attention. Tout en faisant preuve « d’interdiscipline » – c’est-à-dire sans évacuer les emprunts très nombreux et les apports variés disciplinaires et a-disciplinaires – le sens de ce livre est alors de contribuer, via l’analyse de la mise en œuvre des politiques de développement rural en Europe, à cette géographie de l’action publique à définir entre acteurs et territoires ruraux.
Show Summary Details
Restricted access

CHAPITRE 5 Une mise en œuvre de l’action locale inscrite dans trois contextes nationaux

Extract

| 99 →

CHAPITRE 5

Une mise en œuvre de l’action locale inscrite dans trois contextes nationaux

À une politique de développement impulsée par « le haut », la démarche LEADER substitue la conception d’un développement local par « le bas », la communauté locale devenant la source de création et de mobilisation des ressources. Elle suppose l’implication d’acteurs locaux afin de concevoir et de porter des projets de développement. Les principes de subsidiarité et de partenariat qui accompagnent ce mouvement de décentralisation sous-tendent la formation d’une entité décisionnelle, le Groupe d’Action Locale (GAL), qui se présente comme le maître d’œuvre des projets portés par les acteurs sociaux (collectivités locales, entrepreneurs, exploitants agricoles, associations locales, etc.). Il se veut un dispositif de coordination des initiatives des acteurs locaux dans la perspective d’une vision partagée du développement local. Dès lors que la démarche LEADER confère au GAL un statut d’acteur collectif, l’analyse des conditions de formation de celui-ci, l’examen de sa composition et son mode de fonctionnent deviennent des éléments centraux pour comprendre la portée réelle de l’expérimentation du programme LEADER et sa réception par les acteurs locaux.

La constitution des GAL introduit des pratiques nouvelles de gestion territoriale qui, se référant au « paradigme de la gouvernance locale »1, ont pour but de soustraire l’action publique au monopole des institutions et de l’administration pour la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.