Show Less
Restricted access

Exils et mémoires de l’exil dans le monde ibérique – Exilios y memorias del exilio en el mundo ibérico

(XIIe-XXIe siècles) – (siglos XII-XXI)

Series:

Michel Boeglin

Ce volume porte sur la question de l’exil dans le monde hispanique, sur les mécanismes d’exclusion de l’espace public et d’effacement de la mémoire, du Moyen-Âge à nos jours. Un soin particulier a été porté à analyser les représentations et à étudier la reconstruction des mémoires individuelles et collectives à travers les productions culturelles liées au déplacement/déclassement des proscrits de l’histoire espagnole. La récupération de cette part de soi cachée, tue ou niée durant des décennies, dans la société de départ ou la terre d’accueil, à travers le témoignage, l’art, le documentaire ou l’écriture révèle un rapport à l’individu et au monde sans cesse renouvelé.
Este volumen analiza la cuestión del exilio en el mundo hispánico, los mecanismos de exclusión del espacio público y de exclusión de la memoria en la época medieval, moderna y contemporánea. Se analizan más particularmente las representaciones y la reconstrucción de las memorias individuales y colectivas a través de las producciones culturales vinculadas con el exilio. La recuperación de esta parte de uno mismo, ocultada, negada o denegada durante décadas en la sociedad de salida como en la tierra de acogida, a través del arte, del testimonio, del documental o de la escritura revela una relación a sí mismo y al mundo constantemente reinventada.
Show Summary Details
Restricted access

Retour sur les traces d’Averroès en terre d’exil. Séquences historiques sur la persécution d’un juriste musulman du XIIIe siècle (Issam Toualbi-Thaâlibî)

Extract

Issam TOUALBI-THAÂLIBÎ

Faculté de Droit de l’Université d’Alger I

Résumé : Bien que la figure du libre penseur l’emporte généralement sur les autres traits de sa personnalité, on sait qu’Averroès (1126-1198) ne fut pas uniquement philosophe. Mais également théologien, médecin et surtout juriste ayant occupé pendant plus de dix années de nombreuses fonctions au sein de l’institution judiciaire andalouse (1169-1195), dont celle de Grand cadi (magistrat) de Cordoue. Mais l’ascension sociale du philosophe n’allait pas se prolonger indéfiniment. En proie aux premières attaques de la Reconquista, l’Andalousie sera, entre 1188 et 1189, secouée par une succession de guerres civiles qui augmenteront l’influence politique des traditionalistes religieux. Dans un climat délétère constamment porté sur le soupçon, il devenait prévisible que l’esprit d’ouverture et la liberté de pensée dont faisait preuve Averroès ne soient rapidement pointés du doigt. Voulant à tout prix éviter le courroux des ulémas et encore plus une éventuelle révolte populaire, le calife al-Mansûr (1184-1199) consentit à se défaire de son premier magistrat en prononçant, en 1197, son exil vers la ville juive de Lucena et la destruction de l’ensemble de ses ouvrages.

Resúmen: Aunque la figura del librepensador suele prevalecer sobre otros rasgos de su personalidad, sabemos que Averroes (1126-1198) no fue sólo un filósofo sino también un teólogo, un médico y un abogado y...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.