Show Less
Restricted access

Exils et mémoires de l’exil dans le monde ibérique – Exilios y memorias del exilio en el mundo ibérico

(XIIe-XXIe siècles) – (siglos XII-XXI)

Series:

Edited By Michel Boeglin

Ce volume porte sur la question de l’exil dans le monde hispanique, sur les mécanismes d’exclusion de l’espace public et d’effacement de la mémoire, du Moyen-Âge à nos jours. Un soin particulier a été porté à analyser les représentations et à étudier la reconstruction des mémoires individuelles et collectives à travers les productions culturelles liées au déplacement/déclassement des proscrits de l’histoire espagnole. La récupération de cette part de soi cachée, tue ou niée durant des décennies, dans la société de départ ou la terre d’accueil, à travers le témoignage, l’art, le documentaire ou l’écriture révèle un rapport à l’individu et au monde sans cesse renouvelé.
Este volumen analiza la cuestión del exilio en el mundo hispánico, los mecanismos de exclusión del espacio público y de exclusión de la memoria en la época medieval, moderna y contemporánea. Se analizan más particularmente las representaciones y la reconstrucción de las memorias individuales y colectivas a través de las producciones culturales vinculadas con el exilio. La recuperación de esta parte de uno mismo, ocultada, negada o denegada durante décadas en la sociedad de salida como en la tierra de acogida, a través del arte, del testimonio, del documental o de la escritura revela una relación a sí mismo y al mundo constantemente reinventada.
Show Summary Details
Restricted access

Enjeux mémoriels autour de la figure du maquisard dans le cinéma espagnol de la transition (Catherine Berthet-Cahuzac)

Extract

Catherine BERTHET-CAHUZAC

IRIEC – Université Montpellier 3

Résumé : Entre 1975 et 1979, trois films seulement traitent des maquisards espagnols, de ceux qui choisissent de ne pas renoncer à la lutte armée, malgré la proclamation officielle de la fin de la guerre civile. L’enjeu est de redonner visibilité à des combattants occultés par le discours nationaliste et en passe d’être oubliés aussi par le processus de la transition. Le contexte particulier de l’après-franquisme explique à n’en pas douter la maintien d’une écriture élusive. Réhabiliter la figure du maquisard en revient à poser la question des responsabilités passées. C’est ce que font les trois réalisateurs (Olea, Camus, Gutiérrez Aragon), mais en restant dans les limites du dicible, sans opposition frontale au « pacte de l’oubli » qui s’impose pendant la transition. Il en découle trois films remarquables par leur dualité, dont le propos est clairement engagé mais dont l’écriture est fortement contrainte.

Resumen: Entre 1975 y 1979, únicamente tres películas tratan de los maquis españoles, de aquellos que no consienten en renunciar a la lucha armada, aunque se proclamó oficialmente que la guerra había terminado. Se trata de recuperar la visibilidad de unos combatientes ocultados por el discurso nacionalista y a punto de quedar silenciados también por la Transición. Por supuesto el contexto particular del posfranquismo justifica que se conserve una escritura elusiva. Rescatar la figura del maquis supone replantear las responsabilidades históricas. De...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.