Show Less
Restricted access

Principes d’économie de l’innovation

Series:

Edited By Sophie Boutillier, Joëlle Forest, Delphine Gallaud, Blandine Laperche, Réseau de Recherche sur l'innovation, Corinne Tanguy and Leïla Temri

L’innovation ou l’introduction de toutes sortes de nouveautés dans l’économie, devient un réel sujet d’étude dans la seconde partie du 20 e siècle et, à partir des années 1970, s’immisce dans les cursus universitaires d’économie, de management, de sociologie, d’ingénierie, etc. L’innovation constitue l’intersection de trois thématiques clés : la croissance, le changement technique, l’évolution du comportement et des performances des entreprises et des organismes publics.
Ce livre présente les derniers travaux en économie et en management de l’innovation et combine l’analyse théorique avec la description de différentes réalités saillantes extraites du monde des affaires, de la science, de la technologie et des institutions. Il présente une vision élargie de l’innovation fondée sur l’étude des acteurs de l’innovation (entrepreneurs, entreprises, État, institutions financières, laboratoires de recherche, etc.), sur l’analyse des mésosystèmes d’innovation (réseaux, secteurs, territoires) et sur les fondements des politiques publiques de l’innovation.
Les auteurs traitent de manière didactique, sous un regard historique et prospectiviste, les problématiques liées aux enjeux (risques et opportunités) de la mutation des modes actuels de production, de consommation et d’organisation de l’activité économique et sociale.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 14. Mondialisation des stratégies d’innovation et globalisation de la R&D (Dimitri Uzunidis)

Extract

← 204 | 205 → CHAPITRE 14

Mondialisation des stratégies d’innovation et globalisation de la R&D

Dimitri UZUNIDIS

Introduction

Les trois dernières décennies témoignent des mutations profondes des comportements des firmes multinationales (FMN). Leurs activités à dimension internationale même globale concernent aujourd’hui non seulement le commerce et la production, mais aussi la recherche et développement (R&D) traditionnellement conservée dans le pays d’origine. Ce dernier changement est particulièrement remarquable depuis la seconde moitié des années 1990 dans le contexte particulier d’économie de la connaissance (les dépenses de R&D des entreprises augmentent de façon considérable) : d’une part, de plus en plus de R&D est réalisée à l’extérieur du pays d’origine ; d’autre part, certains pays en développement commencent à devenir des destinations majeures de la R&D des FMN à l’étranger. Selon la CNUCED (UNCTAD, 2005), au milieu des années 2000 sur les 2500 filiales de R&D créées par les groupes internationaux 10% ont été installées dans les pays en développement (contre 3% au début des années 1990). La création et l’accumulation de connaissances est un phénomène collectif qui dépasse les frontières des économies nationales et se concrétise dans des réseaux de coopération technologique qui se tissent autour de la planète, afin de collecter quantités d’informations...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.