Show Less
Restricted access

Le mélodrame filmique revisité / Revisiting Film Melodrama

Series:

Edited By Dominique Nasta, Muriel Andrin and Anne Gailly

Dans une confrontation inédite des approches francophones et anglo-saxonnes signées par des experts internationalement reconnus aussi bien que par de jeunes chercheurs, Le mélodrame filmique revisité propose d’ouvrir le champ d’études vers de nouvelles perspectives historiques et esthétiques. En effet, le mélodrame souffre, depuis ses débuts cinématographiques, d’une exploitation péjorative qui restreint le « mode mélodramatique » à la manipulation des émotions du public et à une representation excessive sur le plan esthétique. Minimisé, expédié, ce genre mérite pourtant d’être enfin l’objet d’une revalorisation à travers des approaches innovantes et un corpus élargi à la télévision, l’animation et l’internet.
Revisiting Film Melodrama brings forth pioneering French and English-speaking approaches from internationally known experts as well as by young researchers, aiming to broaden the research area through new historical and aesthetic perspectives. Indeed, film melodrama has too often been under-estimated, most surveys having essentially focused on the audience’s emotions and on excessive representations, often neglecting the complexities of the «melodramatic mode». More than ever, melodrama as film genre requires a comprehensive, multi-layered re-appraisal which includes references to the genre at work on television, animation and the internet.
Show Summary Details
Restricted access

Préface (Dominique Nasta, Muriel Andrin et Anne Gailly)

Extract

← 10 | 11 → Préface

Dominique NASTA, Muriel ANDRIN et Anne GAILLY

Université Libre de Bruxelles

À l’heure de baliser nos territoires de recherches respectifs, nous avions pris une décision périlleuse à plus d’un titre : travailler au sein d’un terrain miné, dont il n’était souvent question dans le paysage francophone qu’en termes péjoratifs ; celui du mélodrame cinématographique. Fort heureusement, l’Université Libre de Bruxelles a toujours favorisé la recherche et l’exploration de sentiers peu balisés, sujets à controverse. En outre, la Cinematek (anciennement Cinémathèque royale de Belgique) nous a permis, grâce à la générosité de son précédent Conservateur Gabrielle Claes et à la sollicitude de ses collaborateurs, d’aller aussi loin que possible dans nos recherches tout en essayant d’éviter les redites et les stéréotypes dont ce genre a été victime.

Méprisé, minimisé, expédié, le mélodrame souffre en effet, depuis ses débuts cinématographiques, d’une utilisation péjorative qui restreint le “mode mélodramatique” à celui qui manipule les émotions du public et n’offre qu’une représentation pauvre mais excessive sur le plan esthétique. Le problème s’étend également aux multiples, et parfois contradictoires, utilisations du mot : on constate ainsi un véritable gouffre sémantique entre les premières acceptions du terme, alliant grand spectacle et sensation, affrontement d’entités morales et rhétorique basée sur les figures de l’excès, et celles plus tardives, mettant...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.