Show Less
Restricted access

Le régime institutionnel d’une nouvelle ruralité

Analyses à partir des cas de la France, des Pays-Bas et de la Suisse

Series:

Corinne Larrue

Depuis plusieurs décennies, l’espace rural voit se développer de nouvelles activités qui transforment son fonctionnement sur les plans écologique, économique et social. Il est dès lors nécessaire de s’interroger sur l’existence d’un cadre institutionnel capable d’accompagner ces transformations. L’enjeu est de déterminer dans quelle mesure les développements actuels bénéficient-ils de règles institutionnelles permettant d’imposer (ou de concilier) les nouveaux usages du sol avec les usages en place ?
Ce livre rend compte d’une partie des résultats d’un projet de recherche intitulé « New Rurality » financé par l’Agence nationale de la recherche. Sur le plan méthodologique, il s’inscrit dans le cadre d’analyse des régimes institutionnels des ressources. Celui-ci permet de prendre en compte non seulement les politiques publiques mises en place mais également les droits d’usages et de propriétés qui fondent et régulent l’accès aux ressources naturelles, en l’occurrence ici, le sol en milieu rural. Ce livre dresse ainsi un panorama des modes de régulation des activités en zones rurales dans trois pays : la France, la Suisse et les Pays-Bas. En définitive, il analyse les conflits et les modes de conciliation, entre les activités traditionnelles (agriculture, sylviculture, chasse, etc.) et les nouvelles activités (loisirs, production d’énergie renouvelable, protection de la nature, etc.).
Show Summary Details
Restricted access

Notices biographiques

Extract



Mathieu Bonnefond est actuellement maître de conférences à l’École Supérieure des Géomètres et Topographes du Conservatoire National des Arts et Métiers et membre associé au laboratoire CITERES (UMR CNRS/Université de Tours). De 2009 à 2012, il a travaillé sur le projet de recherche « New Rurality » financé par l’Agence Nationale de la Recherche d’abord en tant que post-doctorant puis en tant que chercheur. Il a participé à la réalisation de l’analyse au niveau français des activités en milieu rural et à la réalisation de deux études de cas.

Hans Bressers est professeur en analyse de politique publique et en analyse des politiques environnementales à l’Université de Twente (Pays-Bas). Il est responsable du centre sur l’eau de l’Université de Twente qui regroupe l’ensemble des chercheurs de différentes disciplines de cette université qui travaillent sur l’eau. Il est notamment membre du comité national d’experts sur l’eau ainsi que du comité sur le développement durable au sein du Conseil économique et social des Pays-Bas.

Cheryl de Boer est chercheure à l’Université de Twente (Pays-Bas). Elle assure actuellement la coordination d’un master sur la gestion de l’environnement et de l’énergie et développe des recherches dans le domaine de la gouvernance de l’eau, de l’usage des sols au regard du développement des énergies renouvelables et sur les communautés soutenables.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.