Show Less
Restricted access

Cohésion sociale et territoriale au Luxembourg

Regards croisés

Edited By Eric Marlier, Jacques Brosius, Vincent Dautel and Antoine Decoville

Cet ouvrage porte sur la cohésion sociale et territoriale au Luxembourg. Ses seize chapitres abordent les facettes socio-économiques et spatiales de ces concepts. Ils couvrent ainsi des domaines aussi variés que les inégalités monétaires (revenus, salaires, richesse, pauvreté), les inégalités non monétaires (logement, emploi, éducation, intégration des migrants) ou encore les inégalités en matière de mobilité et d’accès aux services publics.
Grâce à un travail éditorial et explicatif minutieux, cet ouvrage réussit le pari d’être accessible au grand public tout en étant scientifiquement rigoureux.
Un de ses atouts majeurs est son approche résolument interdisciplinaire. Près de quarante auteurs du Centre de recherche luxembourgeois CEPS/INSTEAD y ont contribué. L’économie, la géographie, la sociologie et les statistiques sociales s’y côtoient et apportent des éclairages complémentaires en croisant réellement les savoirs.
En ancrant bon nombre de ses analyses dans une perspective internationale (englobant les pays limitrophes ou même l’ensemble de l’Union européenne), ce livre se penche aussi sur la mise en œuvre des politiques publiques en matière de cohésion (sociale et territoriale) dans un cadre supranational.
Cet ouvrage est préfacé par Jean-Claude Juncker, Premier ministre du Grand-Duché de Luxembourg et ancien président permanent de l’Eurogroupe.
Show Summary Details
Restricted access

Chapitre 15. Vers une mobilité transfrontalière plus durable ?: (Frédéric Schmitz, Sylvain Klein et Julien Schiebel)

Extract

← 266 | 267 →CHAPITRE 15

Vers une mobilité transfrontalière plus durable ?

Frédéric SCHMITZ, Sylvain KLEIN et Julien SCHIEBEL

15.1 Introduction

Le Luxembourg occupe une place centrale dans l’espace économique de la Grande Région1 et attire un nombre toujours croissant de travailleurs frontaliers. Le poids des frontaliers dans l’économie luxembourgeoise est ainsi très important puisque ceux-ci représentent 44 % de la main-d’œuvre du pays. Réciproquement, les territoires proches de la frontière recensent une forte proportion de travailleurs frontaliers parmi leur population active. Par exemple, 44 % des habitants d’Arlon en âge de travailler sont des frontaliers au Luxembourg. Se dessine alors une aire fonctionnelle luxembourgeoise qui s’étend aux territoires comptant un taux élevé de frontaliers. Cet espace se caractérise par des déplacements domicile-travail très nombreux, rendus possibles, entre autres, par le développement du système de transport transfrontalier. Les infrastructures de transport, qu’il s’agisse des autoroutes ou des lignes ferroviaires, ont en effet directement participé à la construction de cet espace fonctionnel en favorisant la mobilité quotidienne des frontaliers et en permettant l’accès aux emplois depuis les territoires frontaliers.

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.