Show Less
Restricted access

Les racines populaires de la culture européenne

Series:

Edited By Jacques Delneste, Olivier Odaert and Olivier Odaert

L’émergence d’une culture de masse multimédiatique en Europe, à partir des années 1830, s’est traduite par une amplification et une accélération des phénomènes de circulation et d’adaptation des œuvres à l’échelle internationale. Dans ce contexte, pourquoi certains auteurs, certaines figures et certains genres ont-ils essaimé plutôt que d’autres ? Comment ces produits culturels ont-ils circulé, en subissant quelles contraintes, quelles transformations ? Quels ont été les acteurs de cette ouverture des cultures nationales à un contexte international ? Comment les éditeurs, notamment, ont-ils contribué à la diffusion des œuvres et des récits en mettant en place des stratégies de traduction ou de plagiat à peine déguisées, ou encore en constituant des collections d’origine étrangère ?
Cet ouvrage collectif tente de répondre à toutes ces questions et à bien d’autres encore en étudiant les phénomènes de circulation transnationale et d’adaptation transmédiatique des produits culturels.
Show Summary Details
Restricted access

Une légende graphique. La figure du Juif errant revue par Gustave Doré (1852-1856) (Philippe Kaenel)

Extract

← 102 | 103 → Une légende graphique

La figure du Juif errant revue par Gustave Doré (1852-1856)

Philippe KAENEL

Université de Lausanne

C’est Paul Lacroix, alias le Bibliophile Jacob, qui rédige la préface de La légende du Juif errant, grand in-folio paru chez Michel Lévy (un éditeur d’origine juive incidemment) en 1856 (Fig. 1, 3 et 4). Le volume compte douze grandes gravures sur bois d’après les dessins de Gustave Doré, sur un poème, avec prologue et épilogue de Pierre Dupont. Il est enrichi par la « Ballade de Béranger », mise en musique par Ernest Doré, le frère de l’illustrateur1. Nous aurons l’occasion de revenir sur l’éventail de représentations historiques, poétiques, musicales, graphiques composant l’in-folio et sur les différents acteurs de ce qui constitue une véritable aventure éditoriale, et qui touche à une figure emblématique de la culture européenne depuis sa naissance au Moyen Âge (XIIe siècle) et sa divulgation graphique à la Renaissance. En effet, la légende du Juif errant non seulement se trouve aux « racines de la culture européenne », traverse les siècles, se répand partout sur le continent (le Juif est la figure de l’itinérance même), mais encore se place au cœur des constructions imaginaires produites et relayées par les nouveaux médias que sont les feuilles volantes, jusqu’à leur industrialisation au début du XIXe siècle, avec la...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.