Show Less
Restricted access

Concurrences régionales dans un monde multipolaire émergent

Series:

Edited By Sebastian Santander

Cet ouvrage se penche sur le regain d’importance qu’ont pris les organisations régionales dans les relations internationales de l’après-guerre froide marquées, notamment, par l’accélération de la globalisation et de la diffusion du pouvoir mondial. L’ouvrage s’intéresse au rapport des régions à la transformation en cours des équilibres mondiaux et partant au sens qu’elles insufflent à l’ordre international actuel.
Chaque projet régional est porteur à l’extérieur de normes et règles qui lui sont propres, ce qui n’est pas sans produire une concurrence entre groupements. Cette rivalité entre blocs régionaux existe tant au niveau de chaque continent qu’à l’échelle planétaire. Bien que cette concurrence est loin de constituer un phénomène nouveau, elle a pris de l’ampleur avec, notamment, la prolifération de toute une série de méga-blocs régionaux, d’associations transrégionales ou de coopération interrégionale (TTIP, TTP, « une ceinture, une route », Union eurasienne, RCEP, partenariat UE/CELAC, Asem), dont l’objectif premier est de façonner l’ordre mondial en fonction des attentes des acteurs qui les composent.
Il est donc question d’étudier la place et le(s) rôle(s) des groupes régionaux, interrégionaux et transrégionaux émergents dans l’ordonnancement des relations internationales à l’heure de la multipolarisation progressive des affaires mondiales et de la crise de la gouvernance mondiale.
Show Summary Details
Restricted access

Titres de la collection

Extract

« Enjeux internationaux »

L’étude des relations internationales, tout particulièrement dans le champ historique, est issue d’une histoire diplomatique largement rénovée à travers la prise en compte des forces profondes telles que les a jadis définies Pierre Renouvin. Elle place les États et ceux qui sont chargés de définir et de mettre en œuvre leur politique, au cœur de la vie internationale. Selon cette conception, les États conduisent leur action en jouant sur la palette des moyens les plus divers sur lesquels ils peuvent s’appuyer, tels que l’économie ou la culture, et qui agissent ou interagissent les uns par rapport aux autres.

La démultiplication des champs d’analyse de la vie internationale se développe ainsi tout au long du XXe siècle, mais est l’objet d’un nouveau regard en ces temps de mondialisation. Cette dernière, contemporaine du développement des analyses néo-libérales depuis les années 1980, témoigne tout à la fois de la prise de conscience de la démultiplication des acteurs en présence – ONG, entreprises multinationales par exemple – et de la large autonomie d’action de ces multiples acteurs.

La collection se veut représentative de ces perspectives renouvelées et de leur impact sur les recherches actuelles. Sans abandonner l’étude des relations internationales centrées sur les États, elle cherche à mieux appréhender la diversité des segments qui composent le champ international et le mode de relations entre ces derniers...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.