Show Less
Restricted access

Banque et société, XIXe–XXIe siècle

Identités croisées – Hommage à Pierre de Longuemar

Edited By Florence Descamps, Roger Nougaret and Laure Quennouëlle-Corre

Après une carrière de banquier, Pierre de Longuemar a consacré vingt-cinq ans à l’histoire des banques et à la sauvegarde des archives bancaires, notamment au sein de la banque Paribas, puis du Groupe BNP Paribas. Cet ouvrage rassemble vingt contributions d’amis, de banquiers et d’historiens qu’il a croisés dans cette seconde existence au service du patrimoine et de l’histoire.
Les sujets traités couvrent nombre des intérêts historiques de Pierre de Longuemar et entrent en résonance avec tel ou tel épisode de sa biographie ou de ses activités scientifiques. Trois parties ont été distinguées : l’analyse et la compréhension du système financier international contemporain par des acteurs et des observateurs de premier plan ; des contributions d’histoire économique et bancaire ; des articles d’histoire sociale ou d’entreprise.
Show Summary Details
Restricted access

Cinq siècles d’histoire de l’imprimerie. La remise en valeur des archives historiques Berger-Levrault

Extract

← 222 | 223 →

Cinq siècles d’histoire de l’imprimerie

La remise en valeur des archives historiques Berger-Levrault

Florence de PEYRONNET-DRYDEN

En 1976, la société Berger-Levrault, très ancienne entreprise familiale d’imprimeurs, libraires et éditeurs, fêtait ses trois cents ans, célébrant une activité qui, cependant, remontait à bien plus loin, si on s’en tient à la généalogie, puisque vers 1474, l’ancêtre Bernhard Rihel s’installait à Bâle comme imprimeur, où il publiait entre autres en 1476 Spiegel der menschlichen Behältnis, ouvrage de grande qualité et abondamment illustré, et qui rencontra à l’époque un succès considérable1. Connue notamment grâce à la remarquable thèse de Frédéric Barbier, Trois cents ans de librairie et d’imprimerie Berger-Levrault, publiée chez Droz en 19792, et aux travaux de recherche entrepris lors du tricentenaire célébrant la fondation officielle à Strasbourg, en 1676, d’une librairie par Frédéric-Guillaume Schmuck, descendant de Rihel et ancêtre des Berger-Levrault, l’histoire de l’entreprise continue néanmoins de comporter des zones d’ombre en raison de la méconnaissance d’une partie des archives de la société. Certes, Frédéric Barbier, brillant et minutieux archiviste-paléographe, avait su tirer le meilleur parti possible de documents le plus souvent en désordre (il n’y avait alors ni classement ni inventaire) ; cependant nombre d’aspects restaient encore inexplorés du fait des difficultés d’accès que représentait ce vrac d’archives. C’est pourquoi, après...

You are not authenticated to view the full text of this chapter or article.

This site requires a subscription or purchase to access the full text of books or journals.

Do you have any questions? Contact us.

Or login to access all content.